Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
 

7 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse
 

 
Page photos
 
     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Liberté d'expression

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 09:35:46  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Reprise du message précédent :
 

tintin33 a écrit :

Quoi que t'entends mon GG par "sur le racisme , jamais" ?  :??:
 Jamais quoi ?
 Jamais d'accord ???  :chepa:



 Jamais court!. J'irai jusqu'au bout des mots, des phrases, des pages, et "je twisterais les mots s''il fallait les twister" ( :fume: ) pour exprimer ma haine du racisme...  :D


---------------
Custer died for your sins!
tintin33
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 09:40:35  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Mcgg a écrit :

 

 Jamais court!. J'irai jusqu'au bout des mots, des phrases, des pages pour exprimer ma haine du racisme...  :D
 



 :jap:

 Je vais faire fort alors :

 [:nonono:1] les racistes go home !!!

(Publicité)
vro
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 09:43:08  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

tintin33 a écrit :

 

 :jap:

 Je vais faire fort alors :

 [:nonono:1] les racistes go home !!!
 



 Ils ont une maison les racistes ?  [:vro:6]  [:vro:4]

arob
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 09:51:24  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Mcgg a écrit :

 

 Jamais court!. J'irai jusqu'au bout des mots, des phrases, des pages, et "je twisterais les mots s''il fallait les twister" ( :fume: ) pour exprimer ma haine du racisme...  :D


 




 T'as de bonnes références  :love:
 Une bien belle chanson pour parler de ces horreurs  
 http://img179.imageshack.us/im​g179/5431/japiq8.gif

mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 10:00:16  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
;)


---------------
Custer died for your sins!
(Publicité)
duboulay75
Sur la bonne voie (de 100 à 499 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 11:27:22  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

 Finalement, ce topic ne part pas en vrille, contrairement à certains pronostics lus au début...  :)

 

Mcgg a écrit :

 

 Une question reste, cependant: pourquoi n'aime-t-on pas l'étranger, pourquoi désire-t-on son départ, même si on exprime ça de manière tranquille et qu'on ne fait pas de cette aversion et de ce désir les vecteurs d'une idéologie raciste?
 




 L'étranger force à se remettre en question parce que sa culture est différente de la notre. Ce qui nous interpelle dans notre façon de vivre et donc dérange. Car nous avons besoin d'être rassurés, structurés par notre propre culture.

 L'étranger arrive avec d'autres valeurs que les notres, ça oblige à réfléchir. Ce qui est vécu comme destabilisant par certains : "restons entre nous, on se comprend, on ne se pose pas de questions comme ça".

 L'apprentissage que fait l'individu de son environnement dès son plus jeune âge commence dans le cercle familial, puis s'élargit : le village, la ville, puis l'appartenance à la culture d'un pays. Il se structure là-dessus.

 L'étranger le restera toujours par rapport à ce sentiment d'appartenance à une famille, un milieu social et culturel, un pays...

neptune99
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 11:32:23  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Mcgg a écrit :

 

 Jamais court!. J'irai jusqu'au bout des mots, des phrases, des pages, et "je twisterais les mots s''il fallait les twister" ( :fume: ) pour exprimer ma haine du racisme...  :D


 




 :non:  pas de  :fume: , mais de Jean Ferrat ...

wind13
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 14:10:39  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
:hello:
 je viens de vous lire !!  :jap: merci de tous ces avis ....

 je rejoins Davidul ...
 Je pense que dire à une personne "sale con d'américain" ou "sale con d'arabe ou de noir" ou « sale pute » ou bien encore « sale gros lard » est de violence identique. Je pense qu’il n’y a aucune différence
 L'insulte s'adresse à un seul individu pour lui faire mal, pour le blesser et pour cela on cherche le point faible de la personne .... sa différence ...
 il est « étranger » ou bien « de couleur » ou bien « d’aspect physique différent » ou bien « de sexe différent » … etc.
 Je pense donc que dans ce cas, ce sont des propos tout aussi violents

 Pourtant,  certains(nes) .... RESSENTENT la violence de ces injures de façons différentes .... Pourquoi ?
 N’est-ce pas un préjugé, un conditionnement de l'esprit ? Est-ce que le prisme déformant de l’actualité n’est pas responsable et n’altère pas notre jugement ?
 Est-ce que l’histoire elle même ne joue pas un rôle ? Car les juifs, arabes, noirs, hommo sont  persécutés depuis  des siècles …. Pas les américains …
 Inconsciemment donc on attribut plus de poids à certaines injures alors qu’elles sont tout autant haineuses et violentes

 Je suis aussi d’accord avec arob lorsqu’il dit :

arob a écrit :

 
 Ce contre quoi je m'insurge en revanche, c'est que quelqu'un ne puisse dire "on ne peut plus accepter l'immigration clandestine ni régulariser à tout va la situation des sans papiers" sans être taxé de xénophobie alors que c'est faux



 Il est exact qu’aujourd’hui on ne peut plus exprimer un simple avis sur ces sujets …. car ils sont exacerbés par une actualité quotidienne.
 Un autre exemple :
 On ne peut pas dire «  je ne veux pas du mariage ou de l’adoption pour les homosexuels » sans être taxé d’homophobie !! Et pourtant c’est faux !!
 On peut respecter les choix de sexualité mais refuser le mariage ou l’adoption car cela va a l’encontre de ses valeurs sur la famille et sur le mariage !!
 On en arrive donc à constater d’autres extrémités, d’autres exagérations et entre autre la suppression de la liberté d’expression

 Cela amène à Mcgg
 

Mcgg a écrit :

 Une question reste, cependant: pourquoi n'aime-t-on pas l'étranger, pourquoi désire-t-on son départ, même si on exprime ça de manière tranquille et qu'on ne fait pas de cette aversion et de ce désir les vecteurs d'une idéologie raciste?
 Dans le cas où on est libre de l'exprimer, est-on vraiment libre, soi-même, dans le ressenti?



 Je crois qu’on peut ne pas apprécier le peuple américain parce que dans son ensemble, on le trouve arrogant, se mêlant de tout, irrespectueux des autres ... etc. .... (sans références spécifiques à Bush), comme je crois qu’on peut ne pas apprécier « un peuple » car il a des mœurs en opposition totale avec nos valeurs .... etc. .... et il peut y avoir des tas d’autres raisons …
 Ceci n’empêche pas de respecter ces choix différents, même si on ne les veut pas pour soi !!
 Or « l’étranger » représente ce peuple.
 Comme avec un voisin qu’on n’apprécie pas, on se dit …. « chacun chez soi !! » … et pour l’étranger « chez-lui » c’est son pays.

 Vous allez peut être trouver surprenant si je vous demande … Pourquoi lorsque quelqu’un construit une maison, les clôtures de la parcelle (parfois même à 2 m de hauteur :/  ) sont achevées souvent avant même l’intérieur de la maison ?
 L’envie de se protéger, d’avoir un lieu à soi …. d’être à l’abri des « étrangers »  à la famille !!
 La notion d’étranger peut être très fluctuante !!

 Il y a aussi,  le questionnement que « l’autre » provoque par rapport à ses propres convictions …. C’est dérangeant, déstabilisant …  

 Ca c’est pour soi même mais il y a aussi peut être la façon dont cet étranger se comporte … et on réagit face à des comportements auxquels on n’adhère pas .
 Les italiens, les polonais, les portugais … après la guerre ont eu à subir le « racisme » (je suis originaire d’un pays minier !! j’en sais quelque chose !!)  
 Un certain courant leur reprochait de venir en masse prendre le travail des français ... profiter des prestations etc ... Au travers des histoires racontées par mon père, je constate qu'on leur reprochait d'être buveurs, batailleurs, voleurs .... (surtout les polonais !!  mes ancêtres  :whistle: )
 Aujourd’hui cela a disparu ….
 Pourquoi ?  peut être simplement parce qu’ils ont su s’intégrer réellement à la société, se fondre avec leur nouveau milieu …
 A-t-on fait plus pour eux ? je ne crois pas …. Ils étaient aussi en « ghetto », parqués dans des cités … et pourtant … cela s'est fait !!
 Je n’affirme rien …. Je me demande ...

 

arob a écrit :

J'en reviens un instant au thème du topic : n'est-il donc basé que sur le racisme (même si wind13 donne cet exemple précis ) ?
 Le problème de la liberté d'expression est bien plus général et existe me semble-t-il dès lors que "l'autre" est différent dans sa manière de penser et d'agir et qu'il n'a pas le droit de le dire sans être rejeté :chepa:



 :jap: encore une fois je te rejoins ….
 Non il n’est pas basé que sur le racisme. Et l’exemple que je donnais venait des propos de kernel dans un autre topic …
 Le problème de la liberté d'expression est effectivement bien plus général !! Oui, il existe dès lors  qu’on est « différent » dans sa façon d’être, de penser,  d’agir,  et dés lors que l’on est « minoritaire », dès lors qu’on s’oppose à un courant ….

 Je finirai de vous ennuyer en parlant des propos de jamescat
 

jamescat a écrit :

Je pense que c’est là la limite de la liberté d’expression. En fait la liberté d’expression doit être liée avec la qualité d’écoute et de compréhension !!
 Pour en finir avec la liberté d’expression, je pense qu’à l’instar de cet humoriste (Desproges je crois) qui disait que l’on pouvait rire de tout, mais pas avec n’importe qui, on doit pouvoir tout dire librement, mais pas forcement avec tout le monde.  :hello:




 :jap: … c’est vrai aussi, et j'apprécie beaucoup ton analyse
 … la liberté d’expression est lié à la tolérance et au respect mutuel
 D’une part savoir écouter ce que dit l’autre, d’autre part parler sans chercher à provoquer mais en expliquant son point de vu

 Et je remercie vivement les forumeurs(meuses) d'exprimer leurs avis en terme courtois et d'argumenter leur positions …
 :bien:

(Publicité)
pobemer
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 14:55:32  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Le directeur du FBI (Federal Bureau of Investigation) vient de récompenser neuf employés de Microsoft pour « services exceptionnels rendus à la nation », annonce fièrement la firme de Redmond dans un communiqué de presse. Ces neuf employés, au nombre desquels on compte Brad Smith, vice président senior de Microsoft, ont été distingués par le Bureau américain pour avoir activement contribué à l'arrestation des trois auteurs des tristement célèbres vers informatiques Mytob et Zotob.

 Cinq jours après l'apparition de Zotob sur les réseaux, Microsoft a été en mesure de fournir au FBI des informations relatives aux auteurs de ce vers, conduisant à l'arrestation de ces derniers en août 2005 en seulement douze jours. En attribuant une récompense honorifique aux employés de Microsoft, le FBI souhaite célébrer la récente condamnation de l'un des trois auteurs de Zotob et de Mytob à deux ans de prison au Maroc.

 Neuf employés de Microsoft récompensés par le FBI pour ZOtob Mytob


 Le ver Zotob s'était très rapidement propagé sur Internet en août 2005 et avait causé d'importants dégâts parmi plus de cent entreprises internationales et organisations étatiques. Au moment de la capture des auteurs présumés de Zotob, le FBI avait souligné l'importance de la collaboration entre ses propres services, Microsoft et les autorités marocaines et turques.
 



 Alors là, si les sales Amerloques se mettent à collaborer avec les gens de chez crosoft pis avec les sales Arabes aussi, où allons-nous ? Pis y zont une médaille en plus :nonono:

belledeschamps
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 14:55:49  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Wind13 a écrit :

 
 Je pense que dire à une personne "sale con d'américain" ou "sale con d'arabe ou de noir" ou « sale pute » ou bien encore « sale gros lard » est de violence identique. Je pense qu’il n’y a aucune différence.




 Bin moi je dis que oui  :chepa:

 



 
 L'insulte s'adresse à un seul individu pour lui faire mal, pour le blesser et pour cela on cherche le point faible de la personne .... sa différence ...
 il est « étranger » ou bien « de couleur » ou bien « d’aspect physique différent » ou bien « de sexe différent » … etc.
 




 - L’une s’adresse à un individu, un seul, qui représente par sa taille ou son poids ou la grandeur de ses pieds  :whistle: ..., une particularité physique dont on veut bien se moquer, avec méchanceté, je te l'accorde  :jap: .

 - L’autre s’adresse non seulement à l’individu mais à toute la communauté, à sa culture, à son pays, à tout ce qu’il réprésente……  :jap:

 Et ça, c'est une sacrée différence  :o

 



 
 Pourtant, certains(nes) .... RESSENTENT la violence de ces injures de façons différentes .... Pourquoi ?
 



 Bin pour ce que je viens de te dire plus haut… :D


 



 
 Est-ce que l’histoire elle même ne joue pas un rôle ? Car les juifs, arabes, noirs, hommo sont persécutés depuis des siècles …. Pas les américains
 




 Nan mais faut pas déconner, quand quelqu’un lance des propos xénophobes, on va pas s’étendre à savoir si c’est la faute à l’Histoire, pas la peine de remonter si loin. Pourquoi faut-il trouver un responsable autre que dans la bouche de celui qui tient ces propos ? :chepa:

 



 
 Inconsciemment donc on attribut plus de poids à certaines injures alors qu’elles sont tout autant haineuses et violentes
 



 Bin non perso, c’est pas inconsciemment que je mesure la haine et la violence dans un propos  :chepa:

 



 
 On ne peut pas dire « je ne veux pas du mariage ou de l’adoption pour les homosexuels » sans être taxé d’homophobie !! Et pourtant c’est faux !!
 On peut respecter les choix de sexualité mais refuser le mariage ou l’adoption car cela va a l’encontre de ses valeurs sur la famille et sur le mariage
 




 Là, je suis d’ac  :bounce:  :bounce:


 



 
 Je crois qu’on peut ne pas apprécier le peuple américain parce que dans son ensemble, on le trouve arrogant, se mêlant de tout, irrespectueux des autres ... etc. .... (sans références spécifiques à Bush),
 



 Bin moi c’est le contraire, je n’ai rien contre les Amerloques, par contre Sieur Bush....  :sarcastic:

 



 
 Vous allez peut être trouver surprenant si je vous demande … Pourquoi lorsque quelqu’un construit une maison, les clôtures de la parcelle (parfois même à 2 m de hauteur  ) sont achevées souvent avant même l’intérieur de la maison ?
 L’envie de se protéger, d’avoir un lieu à soi …. d’être à l’abri des « étrangers » à la famille !!
 La notion d’étranger peut être très fluctuante !!
 




 Là , c’est p’tète juste une question d’intimité et non pas de « abri vis-à-vis des étrangers », faut pas confondre. :chepa:


 



 
 Ca c’est pour soi même mais il y a aussi peut être la façon dont cet étranger se comporte … et on réagit face à des comportements auxquels on n’adhère pas .
 




 Je sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que tu veux dire quelque chose, mais que tu n’oses pas sous peine d’être taxée de raciste, c’est ça non ? :D
 Et notre comportement à nous, comment le trouves-tu ? :chepa:



 Wind, je dis "tu", mais je parle en général  ;)

pobemer
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 14:56:41  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Tu ne sais plus quoter ma Bellouille ? ;)

(Publicité)
3yass
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 15:35:49  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Parlez-vous l'arabe sans le savoir !? ou l'assaisonnement du quotidien
   

 La langue est un remarquable conservatoire des rencontres de cultures, un musée vivant. Les ports méditerranéens en témoignent tous les instants en maltraitant toutes les frontières linguistiques et, par la transgession de leurs règles, de créer une langue partagée. Ce texte de Sigrid Hunke met en scène les termes et les objets passés des Arabes vers les Occidentaux.

 L'assaisonnement du quotidien

 Des noms arabes pour des dons arabes.

 " Permettez-moi de vous inviter à prendre quelque chose dans ce café, chère madame ! Enlevez donc votre jaquette et prenez place sur le sofa au matelas garni d'une étoffe carmin. Le cafetier s'empressera de vous servir une tasse de café avec deux petits morceaux de sucre, à moins que vous ne préfériez une carafe de limonade bien glacée, ou encore un peu d'alcool ! Non ? Mais vous accepterez certainement une tarte aux abricots et aux bananes !

 Mais bien sûr, cher ami, vous êtes aujourd'hui mon invité ! Puis-je vous offrir, pour commencer, un sorbet à l'orange ? Je crois que des artichauts feraient une entrée fort agréable. Et que penseriez-vous d'un chapon accompagné de riz et de barquettes aux épinards ? Pour le dessert je ne saurais trop vous recommander ce gâteau à la sauce d'arak. Et pour clore le repas, un moka… Mais, je vous en prie, installez-vous sur le divan.

 Pourquoi, certes, ne vous sentiriez-vous pas parfaitement à l'aise, alors que tout ce qui vous entoure comme tout ce que je vous offre se trouve sur la liste des articles depuis longtemps inventoriés qui font partie de notre existence, et cela bien que nous les ayons empruntés à un monde étranger à savoir le monde arabe ? Le café qui vous sert quotidiennement de stimulant, la tasse dans laquelle vous versez ce noir breuvage, le sucre sans lequel vous ne sauriez aujourd'hui imaginer un menu, la limonade et la carafe, la jaquette et le matelas, c'est aux Arabes que nous devons de les connaître. Et ce n'est pas tout ! Dans la presque totalité du monde civilisé, ces articles portent encore leur nom arabe ! De même pour candi, bergamote, orange, quetsche, etc.

 Rien d'étonnant, me direz-vous sans doute, à ce que certains fruits originaires des pays chauds (tout comme certains aliments ou boissons) nous viennent de l'Orient ; et pourquoi dans ce cas, ne conserveraient-ils pas leur appellation d'origine ?

 Et lorsque vous avouez que, maté par la fatigue, vous vous étendez sur le sofa, le divan, l'ottomane ou dans l'alcôve, vous m'assurez que n'importe quel enfant saurait reconnaître l'origine étrangère de termes aussi extravagants. Mais savez-vous que, sans le vouloir, vous avez employé un autre mot arabe, un terme issu du jeu d'échecs (jeu que les Arabes nous ont appris, l'émissaire d'Haroun al-Rachid l'ayant, dit-on, introduit à la cour de Charlemagne), qu'échec vient de shah (le roi) et que le mot maté que vous avez employé vient de mat qui signifie tout simplement : " Il est mort " ? Alors, vous voyez : échec et mat !

 Saviez-vous en outre que les sacs de maroquin que vous voyez dans ce magasin portent encore l'estampille des Arabes ? Quant aux étoffes exposées dans cette vitrine, en dehors des cotonnades, des mousselines, du mohair souple et duveteux, vous pouvez faire votre choix entre le satin élégant, le taffetas distingué, la moire chatoyante et le damas somptueux (de la ville de Damas), qui étalent à vos yeux toute une gamme de nuances depuis le jaune safran jusqu'au lilas en passant par l'orange et le cramoisi. Autant de délicates invites à nous souvenir de ceux auxquels nous devons des étoffes aussi utiles que précieuses sous leurs coloris éclatants, c'est-à-dire aux Arabes.

 Savez-vous que lorsque vous entrez dans une pharmacie ou une droguerie, vous y trouvez quantité d' " inventions " arabes. Un simple coup d'œil aux caisses et aux flacons du droguiste suffira à vous en convaincre : vous y verrez de la muscade, du cumin, de l'estragon, du safran, du camphre, de la benzine, de l'alcali, de la soude, du borax, de la saccharine, de l'ambre et bien d'autres drogues arabes dont vous usez quotidiennement. Savez-vous que nous désignons encore sous son nom arabe de laque, le vernis dont nous couvrons nos ongles, que l'aniline, la gaze, le talc et la ouate sont autant de noms arabes ?

 Vous ne sauriez donc nier plus longtemps que le grand nombre de noms arabes qui émaillent notre langue désignent des articles d'usage courant dont les arabes nous ont révélé l'existence. Ni que ces articles aient apporté à notre vie quotidienne, jadis insipide, voire un peu sordide, maints agréments délicats qui l'ont littéralement assaisonnée, embellie par la couleur et le parfum, ni que celle-ci leur doive d'être plus saine et plus hygiénique en même temps que plus riche de confort et d'élégance… (Le soleil d'Allah brille sur l'occident. notre héritage arabe. Albin Michel, 1963)

 C'est juste pour dire que la liberté d'expression est aussi riche d'enseignement. :salut:


---------------
Je n’y peux rien, J'aime l’éphémère. mon blog
mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 16:42:51  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Neptune99 a écrit :

 :non:  pas de  :fume: , mais de Jean Ferrat ...
 


Béui! Et pas de () non plus...  :D

 

Wind13 a écrit :

Pourtant,  certains(nes) .... RESSENTENT la violence de ces injures de façons différentes .... Pourquoi ?
 N’est-ce pas un préjugé, un conditionnement de l'esprit ? Est-ce que le prisme déformant de l’actualité n’est pas responsable et n’altère pas notre jugement ?
 Est-ce que l’histoire elle même ne joue pas un rôle ? Car les juifs, arabes, noirs, hommo sont  persécutés depuis  des siècles …. Pas les américains …
 Inconsciemment donc on attribut plus de poids à certaines injures alors qu’elles sont tout autant haineuses et violentes


duboulay75 a écrit :

...
 L'étranger force à se remettre en question parce que sa culture est différente de la notre. Ce qui nous interpelle dans notre façon de vivre et donc dérange. Car nous avons besoin d'être rassurés, structurés par notre propre culture.



 Je restreindrais ça même, au départ, à  notre propre personne, notre propre enveloppe. La peur de l'autre est un truc qui s'ancre tout petit dans la construction du narcissisme. Le narcissisme plus ou moins bien construit t'amène ensuite à accepter "l'autre" ou le rejeter. Et puis la question devient culturelle, s'attache à un "autre" plus "ciblé". Et le rejet peut se mettre en balance avec l'acceptation.

 Un jour, au marché, un gamin de six ans a appelé mon petit-fils, qui a le même âge, "macaque". Je lui ai demandé si il savait ce qu'est un macaque, et il m'a répondu que "oui, c'est un singe".

 J'ai été bien moins choqué que certaines personnes autour de nous qui ont réagi... "épidermiquement" ( :D ). Mon minot, lui, ne s'est rendu compte de rien, encore parfaitement... étranger ( re  :D ) à ces idées de "grands" (je vous raconte pas la réaction de son père, qui a souffert de la colonisation portugaise, s'il avait été là!!! :ouch: ). Le père du gamin, lui, était très gêné.

 A ce stade, le môme ne savait certainement pas que traiter un petit métis de macaque pouvait avoir des connotations racistes. C'est l'âge où on traite n'importe qui de singe parce qu'on a entendu les parents dire "arrête de faire le singe", et où l'on défie "l'autre". Et en discutant avec le môme, je me suis rendu compte qu'il était suffisamment branché sur la nature pour avoir bouquiné un livre sur les singes. Mais comment dire à un gamin de six ans, à ce propos, qu'il y a certaines choses "qu'on ne dit pas"???  Et qu'est-ce que la liberté d'expression représenterait pour lui? Bé.. :chepa:

 Mais je me suis demandé, s'il avait poussé dans une famille consciemment ou inconsciemment raciste, ce que deviendrait ce gamin plus tard, au moment où on attribue leur juste valeur aux mots, et où l'on commence en même temps à manier les connotations de manière plus volontaire. L'environnement familial entretien les révoltes du narcissisme, et il est évident qu'un environnement hostile entretient le rejet de "l'autre". Alors, quand l'environnement est raciste...


---------------
Custer died for your sins!
mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 17:17:47  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Wind13 a écrit :

 
 Je crois qu’on peut ne pas apprécier le peuple américain parce que dans son ensemble, on le trouve arrogant, se mêlant de tout, irrespectueux des autres ... etc. .... (sans références spécifiques à Bush), comme je crois qu’on peut ne pas apprécier « un peuple » car il a des mœurs en opposition totale avec nos valeurs .... etc. .... et il peut y avoir des tas d’autres raisons …
 Ceci n’empêche pas de respecter ces choix différents, même si on ne les veut pas pour soi !!
 Or « l’étranger » représente ce peuple.
 Comme avec un voisin qu’on n’apprécie pas, on se dit …. « chacun chez soi !! » … et pour l’étranger « chez-lui » c’est son pays.
 



 Non non! Il ne s'agit pas du peuple. Ce serait qui, le peuple, aux Etats-Unis, tant la diversité des origines est marquée dans ce pays? Il ne s'agit pas de ne pas apprécier le peuple "américain" parce qu'on trouve "l'ensemble" (?) arrogant, mais de ne ne pas apprécier l'arrogance de la partie arrogante des "américains", liée à tout un environnement idéologique, politique, géopolitique, religieux et culturel.

 Tout comme il ne s'agit pas de ne pas apprécier un peuple pour ses pratiques  culturelles et religieuses en général, mais de ne pas apprécier, au nom de ses propres valeurs, les pratiques culturelles et religieuses qui se pratiquent de manière majoritaire dans ce peuple. Ce n'est plus la même chose  ;) .  

 Dans les deuxièmes cas, il y a un choix, une opinion et son expression. Dans les premiers, rejeter tout en bloc sur le dos du "peuple" n'induit pas un choix... :chepa:  

 

Wind13 a écrit :

A-t-on fait plus pour eux ? je ne crois pas …. Ils étaient aussi en « ghetto », parqués dans des cités … et pourtant … cela s'est fait !!
 Je n’affirme rien …. Je me demande ...



 "On", je ne sais pas qui c'est non plus. Mais il est certain que la traversée de cette époque, avec ses caractéristiques et ses conditions économiques, et la volonté de ces immigrants de s'assimiler, de s'intégrer, y a été pour beaucoup. Je ne prendrai que l'exemple de mes grands-parents, espagnols, qui se sont fait naturaliser de leur propre chef parce que pour eux, c'était... naturel de le faire.

 Ils voulaient s'intégrer (sinon s'assimiler) et, le temps passant, l'intégration s'est faite assez facilement. Ils aimaient bien retourner en Espagne (franquiste) de temps en temps pour voir leur famille, mais quand ils revenaient, ils rentraient "chez eux". Et ma mère mettait un point d'honneur à être la première de sa classe pour montrer qu'elle aussi choisissait la culture française.

 N'oublions pas, cependant, qu'il reste quand même un vieux fond de racisme, ou une "mémoire" du racisme, si on veut, contre ces gens. Quand on parle des moustaches des Portugaises ou de la fainéantise des Espagnols, même pour rigoler, ce n'est pas un hasard.

 Mais aujourd'hui, non seulement les conditions économiques et politiques sont exacerbées, mais en plus, la... culture, disons, pour parler d'un tout, des immigrants (et de leurs enfants, même nés français) est différente.

 D'abord, l'Espagne, l'Italie, le Portugal, et même la Pologne sont plus proches de nous. Ne serait-ce que parce que ceux qui en sont originaires sont reconnus comme blancs (même si un peu sombres), qu'ils ont la même histoire religieuse que nous, et qu'ils n'ont pas fait partie de l'empire colonial français. Ils ont été davantage acceptés que ceux dont on faisait encore "suer le burnou"  quelques décennies auparant.

 Les immigrés africains (Maghreb et Afrique noire) sont véritablement le cul entre deux cultures. Et ils ne se sentent chez eux ni ici, ni dans leur pays d'origine. A plus forte raison les enfants de la deuxième et troisième génération, nés Français. Demande à un gamin marocain ce qu'il ressent quand son père lui dit que pour le punir et le dresser il l'enverra "au bled"... Et il ne s'agit plus d'assimilation ou d'intégration, mais de "cohabitation des cultures" et/ou de "mixité". Cela crée de réels problèmes existentiels qui dérivent, pour cause de rejet et de pauvreté, vers la violence.

 Ensuite, ils n'ont pas subi le rejet politique. On les a appelés, ils sont venus, ils se sont intégrés... Les Africains, on les a appelés, ils sont venus, ils ont été exploités pareils... Mais n'ont pas été intégrés, et maintenant qu'ils gênent, il s'agit de les foutre dehors. Et au nom de quoi? D'une violence - les vrais violents et ceux qui n'ont rien avoir avec ça sont mis dans le même sac  (ou le même charter): toujours le phénomène de généralisation - dont ceux qui les rejettent politiquement sont les premiers responsables. Mais comme ça se dit pas, le vieux fond de rejet de l'autre qui dort chez beaucoup est exploité pour en faire une raison... et roulez jeunesse!


---------------
Custer died for your sins!
(Publicité)
3yass
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 19:12:38  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Mcgg a écrit :

 

 Mais je me suis demandé, s'il avait poussé dans une famille consciemment ou inconsciemment raciste, ce que deviendrait ce gamin plus tard, au moment où on attribue leur juste valeur aux mots, et où l'on commence en même temps à manier les connotations de manière plus volontaire. L'environnement familial entretien les révoltes du narcissisme, et il est évident qu'un environnement hostile entretient le rejet de "l'autre". Alors, quand l'environnement est raciste...

 



 Je crois que le modèle occidental a besoin de comparer les gens entre eux,et de juger tout et tous.
 C’est le sens de la concurrence qui prime,que l'on nous inculque comme moyen de parvenir à la reussite.Un enfant qui grandit dans un environnement raciste,ou xeno.. le deviendra inévitablement .Il est plus facile de juger les autres en mettant l'accent sur leur imperfection et leur faiblesse que de scruter sans préjuger son propre comportement.
 Juger,dénigrer,colporter des ragots ou insulte c'est ce montrer négatif en ce servant d'ingrédients du découragement.
 C’est avoir un oeil égocentrique....... donc un gros problème à ressoudre plus tard malheureusement . :salut:


---------------
Je n’y peux rien, J'aime l’éphémère. mon blog
mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 26/09/2006 à 21:48:17  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

3yass a écrit :

Je crois que le modèle occidental a besoin de comparer les gens entre eux...


:salut:
 Certes. Mais la xénophobie et la crainte de l'autre sont bien antérieures à la civilisation dite occidentale, antérieures aux Croisades, aux Vikings, aux Huns, aux Celtes, aux Grecs...
 Et toute la littérature depuis Homère en témoigne.
 Si on pouvait avoir des témoignages autres que... "La guerre du feu"  :whistle: , je suis crois qu'on verrait qu'elles existent depuis la nuit des temps.
 C'est quelque chose qui est inscrit dans le psychisme humain sous une forme disons... archaïque, depuis la naissance et les premiers désirs frustrés et refoulés, et qui se développe ou est maîtrisé culturellement ensuite.

 Tout comme la peur des araignées...  :D


---------------
Custer died for your sins!
Marcel m'harcèle
  1. homepage
bobarmarcel
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 27/09/2006 à 13:26:10  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Wind13 a écrit :

 

 Donc on est bien d'accord sur tous ces points .... il y a chaques fois des actes condamnables associés
 Ce qui m'interpellait .... c'est que finalement causes à tous ces actes condamnables les gens qui n'ont pas de haine et pas de provocation .... ne peuvent plus exprimer leurs pensées .... ils sont aussitôt montrés du doigt et sanctionnés ...
 




 Je reprends la discution en cours ... j'ai pas encore tout lute. Mais déjà là, la discution est biaisée.
 Il te semble possible que des gens qui n'ont "pas de haine" et ne "provoquent pas" puissent dire "les étrangers dehors ? Pas moi  :non:

 Il y a quand même un peu de logique à avoir:
 1. Est-ce qu'une personne qui n'est pas raciste pourrait s'exprimer par "les étranger dehors" ? Je ne crois pas. Donc ( y a tjs un "donc" en maths  [:bobarmarcel:3] ), ces propos ne peuvent être tenus que par une personne raciste, il me semble.

 2. Qu'une personne soit raciste. C'est son problème. Mais à partir du moment où elle décide de l'exprimer, d'en faire part aux autres, elle tombe effectivement et heureusement pour notre liberté d'expression, sous le coup de la loi. :chepa:

 3.Y aurait p'être fallu choisir un autre exemple pour discuter de la liberté d'expression ?  ;)

 4. Le racisme est qq chose de grave. Ne galvaudons pas ce mot en le comparant pour atténuer sa valeur au rejet des gros, des pauvres etc.





Marcel m'harcèle
  1. homepage
bobarmarcel
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 27/09/2006 à 13:35:33  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

arob a écrit :

 

 Oui mais alors, on extrapole peut-être ? Les mots ne sont que des mots, encore faut-il tenir compte de la personnalité de celui qui les prononce http://img179.imageshack.us/img179/5431/japiq8.gif

 Toutes façons, j'aime pas du tout les génréralisations, quelles qu'elles soient  :chepa:

 Les "XXXX sont tous des XXXXXX" , rien que la formulation me défrise :/  
 




 Ce n'est pas aimer ou ne pas aimer les généralisations qui est important. Généralisé ne permet pas de se faire une idée objective. Par contre cela permet d'englober tout le monde dans le même sac pour ensuite tirer des conclusions erronées.
 Exemple: un forumeur se fait voler sa mob. Ce serait d'après lui, un algérien. Il en veut à tous les Algériens. Aucune nuance, des amalgames abjects.

Marcel m'harcèle
  1. homepage
bobarmarcel
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 27/09/2006 à 13:39:45  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

BelledesChamps a écrit :

 


 UmaChérie (je crois que maintenant, on peut se rouler une pelle  [:bisous:1]  :D )

 Pour moi, et ça n'engage que moi, y'a bien une différence entre les deux.

 "sale gros" est une moquerie acerbe (note le mot que j'ai sorti  :D ) sur le physique. Sur un physique qui n'est pas "suivant une certaine norme", mais je n'y vois pas de haine, pas de peur.

 "sale Arabe", c'est un peuple qui est visé, c'est "l'autre", c'est celui qui fait peur... et puis surtout, dans la bouche de celui qui le dit, c'est souvent "sale Arabe, qui vole, qui vit des aides sociales..., allez dehors sale race".
 
 C'est toute la différence
. :chepa:
 




 Tu as complètement raison. Et cette différence est énorme  ;) .
 Je te rejoins complètement :hinhin:

  1. homepage
petegabup81
Membre impliqué (de 20 000 à 29 999 messages postés)
  1. Posté le 27/09/2006 à 13:41:39  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
La liberté d'expression, c'est la possibilité pour tout un chacun de pouvoir exprimer des opinions dans le respect de la loi :jap:

 Le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit :/  

 Wind, tu aurais pu trouver un meilleur exemple pour illustrer ton sujet ;)

3yass
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 27/09/2006 à 14:45:10  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Mcgg a écrit :

 
 :salut:
 Certes. Mais la xénophobie et la crainte de l'autre sont bien antérieures à la civilisation dite occidentale, antérieures aux Croisades, aux Vikings, aux Huns, aux Celtes, aux Grecs...
 Et toute la littérature depuis Homère en témoigne.
 Si on pouvait avoir des témoignages autres que... "La guerre du feu"  :whistle: , je suis crois qu'on verrait qu'elles existent depuis la nuit des temps.
 C'est quelque chose qui est inscrit dans le psychisme humain sous une forme disons... archaïque, depuis la naissance et les premiers désirs frustrés et refoulés, et qui se développe ou est maîtrisé culturellement ensuite.

 Tout comme la peur des araignées...  :D


 




 Suivant ton raisonnement nous aurions affaire soit à un sentiment primitif qui confirme que l'essence précède l'existence, ou bien alors, a un gène inscrit dans le patrimoine génétique, mais là j'en suis moins sûr. :chepa:

 Dans tout les cas Aristote dis: "Mes chers amis ,il n'y a pas d'amis"

 D'ailleur chez les "homo erectus" (xeno.facho deguisé comme des chameleons..)si je constate l'egoisme de la faim (désir) C'est parce qu'ils confondent l'être et l'avoir que leur instincts rudimentaires deviennent jaloux(« tu m'empêches d'avoir ce que tu as pris »)
 Ce qui les conduit à des concurrences qui les opposent au reste du monde.

 Aveuglés par ce sentiment égoïste leurs réflexes instaurent la tendance habituelle à se réjouir des échecs,comme des faiblesses d'autrui, qu'il critique et juge aussi.

 Alors, je crois que dans ce cas,je peux faire la liaison d'une cécité mentale réflexive, qui peut-être provient d'une longue chaîne .........voir un ADN beaucoup plus acide qu'il n'y parait donc en 2007, certain homo erectus vont investir la liberté d'expression et la travestir en bon chasseur ..... :evil:  

 or Sartre avait bien vu.....
   
 "Lorsqu'on considère un objet fabriqué, comme par exemple (un silex) ou un coupe-papier, cet objet a été fabriqué par un artisan qui s'est inspiré d'un concept; il s'est référé au concept de coupe-papier, et également à une technique de production préalable qui fait partie du concept, et qui est au fond une recette. Ainsi, le coupe-papier est à la fois un objet qui se produit d'une certaine manière et qui, d'autre part, a une utilité définie, et on ne peut pas supposer un homme qui produirait un coupe-papier sans savoir à quoi l'objet va servir. Nous dirons donc que, pour le coupe-papier, l'essence — c'est-à-dire l'ensemble des recettes et des qualités qui permettent de le produire et de le définir — précède l'existence; et ainsi la présence, en face de moi, de tel coupe-papier ou de tel livre est déterminée. Nous avons donc là une vision technique du monde, dans laquelle on peut dire que la production précède l'existence."

 La finalité de Sartre est la suivante:

 "L'homme n'est rien d'autre que ce qu'il se fait."

 Personnellement j'adhère a 200%  ;)






---------------
Je n’y peux rien, J'aime l’éphémère. mon blog
mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 27/09/2006 à 15:42:21  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

3yass a écrit :

Suivant ton raisonnement nous aurions affaire soit à un sentiment primitif qui confirme que l'essence précède l'existence, ou bien alors, a un gène inscrit dans le patrimoine génétique, mais là j'en suis moins sûr. :chepa: ...



 Bé c'est pas mon raisonnement que tu suis, là...  :D
 Je ne parle ni de génétique (la blague!!!  :D ) ni de conception philosophique idéaliste. Sentiment (si on veut, mais je préfère "pulsion" ) primitif, certes, mais pas né du vent.
 J'ai dit: apparu avec la première frustration et le premier refoulement de désir... Pour qu'il y ait désir, frustration et refoulement, faut bien qu'il y ait être ressentant. Et un être ressentant précédant l'"idée" de la frustration. Je ne pense pas que ma conception matérialiste du monde et de l'être soit en défaut, là.  :D


---------------
Custer died for your sins!
3yass
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 27/09/2006 à 19:45:41  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Mcgg a écrit :

 

 Bé c'est pas mon raisonnement que tu suis, là...  :D
 Je ne parle ni de génétique (la blague!!!  :D ) ni de conception philosophique idéaliste. Sentiment (si on veut, mais je préfère "pulsion" ) primitif, certes, mais pas né du vent.
 J'ai dit: apparu avec la première frustration et le premier refoulement de désir... Pour qu'il y ait désir, frustration et refoulement, faut bien qu'il y ait être ressentant. Et un être ressentant précédant l'"idée" de la frustration. Je ne pense pas que ma conception matérialiste du monde et de l'être soit en défaut, là.  :D

 



 Désolé ,j'ai bien compris, mais connaissant tes goûts et tes analyses parfois freudiennes, je voulais ajouté un peut de "sel" philosophique . Biensur je ne remet pas en cause ta conception matérialiste du monde,du rest je ne la connais pas  :D

 A vrai dire ,je ne saurai en aucun cas faire la genèse, du racisme  afin de savoir s'il est bien en rapport avec une pulsion primitive, en vérité je suis surpris de constaté la tendance habituelle à considérer que l'influence des causes morales, n'attachent qu'une importance relative à l'effet des grands bouleversements polititiques (guerre ,révolutions)sur la naissance des psychoses .

 Les commotions politiques qui ébranlent les républiques, qui exaltent les passions, agissent sur notre raison à la manière d'idées générales qui dans chaque siècle dominent les esprits. Ce ne sont point des causes prédisposantes, ce sont des causes excitantes qui mettent en jeu tel ou telle passion,qui imprime tel ou tel caractère à la folie, mais leur influence peut être considéré que comme cause déterminante .Elles peuvent être temporaire aussi  et donc lié a la duré des événements..

 On ne peut pas nier l'influence des événements politiques sur la fréquence des maladies mentales combien de fois,dans la vie normale,voyons-nous des individus qui prennent prétexte d'une extrême joie ou d'une extrême douleur pour boire plus que de raison: << on fête sa joie ou on noie son chagrin>> donc il n'y a rien d'étonnant à ce que le bouleversement apporté du début des hostilités ait poussé un grand nombre de gens à essayer d'oublier dans l'ivresse les dangers qu' il pensaient  devoir courir et la peine de laisser derrière eux tous les leurs .

 Je crois qu' à partir de l'histoire qu'on peut retracer un trouble..Quant a la pulsion et au schéma désire, frustration, refoulement, il est vérifiable certes, mais d'autre facteur comme l’émotion du a un choc physique ou encore l'influence des états généraux sur la raison humaine, sont aussi à ....exploré dans ce genre de "cause morale" en vérité il s'agit d'une pathologie ... mais bon je ne  vais pas dévier davantage, il faudrai un topique spécifique lié a la recherche des causes du racisme ... :jap:


---------------
Je n’y peux rien, J'aime l’éphémère. mon blog
tintin33
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 28/09/2006 à 08:46:53  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Vous faîtes compliqué !   :ouch:

 :whistle:  

 Pas la peine de remonter aux premiers hommes pour constater que l'autre, s'il ne fait pas parti du clan, est un inconnu, et à ce titre peut susciter tous sortes de sentiments allant du désir (attirance, curiosité ...) à la haine en passant par l'indifférence !  :chepa:

 Le racisme est malheureusement une opinion (le terme n'est pas assez fort) consécutive ou non à un vécu ou une éducation, mais s'il s'exprime par des actes et des paroles en effet il devient un délit qu'il faut condamner et combattre !!! Il y a certainement beaucoup de racistes "passifs" qui n'ont pas de haine, simplement une méfiance plus ou moins consciente de l'inconnu ! Comme un bouton de fièvre :lol: tant que rien ne les dérange ce sentiment reste en sommeil !

 Vu du côté de l'offensé, je reste persuadé qu'une insulte bien choisie (on parlait des gros plus haut) aura plus d'impact qu'une allusion sur l'origine. Il s'y ajoute un sentiment de culpabilité qui n'existe pas dans le cas du racisme ...

 Bon je dis ça, c'est facile, parce que je ne suis ni noir, ni gros ... enfin pas encore :lol:



mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 28/09/2006 à 13:20:59  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

tintin33 a écrit :

Vous faîtes compliqué !   :ouch:



 S'agissait pô de faire compliqué ou de remonter à Cro Magnon. S'agissait de dire que ça vient pô tout seul et que l'éducation, l'histoire et la culture ne suffisent pas à tout expliquer dans ce cas...   :D


---------------
Custer died for your sins!
3yass
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 28/09/2006 à 14:22:56  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Mcgg a écrit :

 

 S'agissait pô de faire compliqué ou de remonter à Cro Magnon. S'agissait de dire que ça vient pô tout seul et que l'éducation, l'histoire et la culture ne suffisent pas à tout expliquer dans ce cas...   :D

 




 Voui, :tchin:  


---------------
Je n’y peux rien, J'aime l’éphémère. mon blog
tintin33
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 28/09/2006 à 20:43:03  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
:chepa: Ben oui !  :chepa:

jbarbe
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 05/10/2006 à 07:28:27  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour, :hello:

 Liberté de penser et liberté de conscience
 par  Roland Le Clézio (*)

 À la suite d'un libre propos paru dans Le Figaro le 19 septembre, un professeur de philosophie, Robert Redeker, est désormais sous la protection de la police, car menacé de mort pour avoir critiqué l'islam.

 Le ministre de l'Éducation nationale, manifestant aussitôt sa solidarité à l'égard de l'enseignant, l'a cependant d'abord assortie d'une nuance : « En signant une tribune libre, cet enseignant a impliqué l'Éducation nationale. Un fonctionnaire doit se montrer prudent, modéré, avisé en toute circonstance. » Or, dans un pays de liberté constitutionnelle, la liberté d'expression est indivisible ; elle ne se mesure pas en fonction des contenus exprimés et autorise toutes les opinions qui respectent la loi.

 Assurément, l'obligation de réserve impose au fonctionnaire d'éviter, en public ou dans la presse, ce qui porterait atteinte à la considération du service public, comme des attaques ou des insultes contre sa hiérarchie. L'État peut également interdire à tous ou à certains fonctionnaires de manifester ouvertement leur opposition à la politique qu'ils sont chargés d'appliquer. Mais le libre propos de Robert Redeker ne vise ni les pouvoirs publics ni sa hiérarchie ; il ne critique pas plus une politique particulière qu'il aurait la responsabilité de mettre en oeuvre. Sur les questions qui relèvent du débat public, sa liberté d'expression est entière et doit être respectée sans nuance.

 Sur le fond, le texte de l'enseignant, attaquant le Coran et Mahomet de manière très polémique, manque de sens politique. Il réunit dans un même opprobre les islamistes et les musulmans attachés à la démocratie constitutionnelle. Or, si le terrorisme à visée totalitaire exprime la volonté de contrôler toute la vie, sociale et individuelle, par tous les moyens, y compris la terreur, Robert Redeker a raison de s'y opposer frontalement et il doit être clairement soutenu. L'important est alors de bien cibler ces acteurs de la terreur, de contribuer à les isoler des musulmans attachés aux valeurs démocratiques, ce que ne fait pas son texte.

 Deux libertés fondamentales sont ici en présence : la liberté de conscience ; la liberté de penser. La liberté de conscience pose, d'une manière générale, la liberté de croire : elle admet la pluralité des convictions, qu'elles soient religieuses ou athées, syndicales ou politiques, pourvu qu'elles ne portent pas atteinte à la loi commune. La liberté de penser proclame le droit d'exercer sa raison, et donc de porter un regard critique sur les croyances, sur toutes les croyances.

 Or, ces deux libertés se complètent, tout en s'opposant. La première sans le travail critique de la raison est réceptive à toutes les influences et peut dégénérer en fanatisme. La liberté de penser et de critiquer, si elle n'écoute pas l'autre, peut se figer en certitude « d'avoir toujours raison ». Toute opinion, toute croyance, toute religion peut être légitimement critiquée. Mais sans une pointe de doute et de recul sur ses propres arguments, il n'y a pas de dialogue possible.

 Le débat démocratique suppose donc que l'esprit critique soit assez raisonnable pour mettre à distance ses propres certitudes, et que la « croyance » soit respectueuse des règles de la vie en commun et du cadre laïque.

 Les idées et les comportements fanatiques sont l'exact opposé de cette attitude, car ils portent directement atteinte aux libertés fondamentales et au respect de la personne humaine.

 De l'autre côté, on peut déplorer que Robert Redeker attaque tous les musulmans là où il devrait viser principalement le fanatisme. Au moment où de nombreux intellectuels musulmans rappellent l'importance de l'interprétation du Coran, on peut lui reprocher une lecture littérale du texte, car c'est précisément ce que font aussi les intégristes, même s'ils tirent des conclusions opposées aux siennes. Mais son attitude réclame une réponse critique, dans le cadre d'un débat démocratique, et non des menaces. La liberté d'expression doit être fermement défendue. Pour cela, il faut protéger et aider Robert Redeker.


 (*) Professeur de philosophie, auteur de La neutralité, un défi pour l'école, Presses universitaires de Rennes (à paraître).

woodys
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 05/10/2006 à 22:18:34  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Personnellement, j'ai lu l'article de Redecker dans le Figaro. Honnetement, ce n'est pas très bien écrit, mais de tout ça, on s'en fout un peu, mame completement.
 Le plus grave dans ce sujet, c'est qu'il soit victime d'une Fatwa, que celle ci émane d'un état, d'un religieux ou qu'elle soit relayée sur Internet. Nous sommes en France, un pays laïc. Le droit de critiquer les religions doit être établi, sans pour autant tomber dans l'excès inverse (cf les caricatures de Mahomet). Je trouve dommageable que personne ne défende Redecker. Il subit la même pression que Rushdie, et j'ai une vague impression que tout le monde s'en fout, même au sommet de l'Etat.
 ALors, la DST le protège..... Parfait, c'est le rôle de la République. Mais les citoyens ? Apparemment, ça les touche pas trop. ET c'est bien dommage !!!!

  1. homepage
dernier-rivage
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 06/10/2006 à 15:56:52  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

woodys a écrit :

Personnellement, j'ai lu l'article de Redecker dans le Figaro. Honnetement, ce n'est pas très bien écrit, mais de tout ça, on s'en fout un peu, mame completement.
 Le plus grave dans ce sujet, c'est qu'il soit victime d'une Fatwa, que celle ci émane d'un état, d'un religieux ou qu'elle soit relayée sur Internet. Nous sommes en France, un pays laïc. Le droit de critiquer les religions doit être établi, sans pour autant tomber dans l'excès inverse (cf les caricatures de Mahomet). Je trouve dommageable que personne ne défende Redecker. Il subit la même pression que Rushdie, et j'ai une vague impression que tout le monde s'en fout, même au sommet de l'Etat.
 ALors, la DST le protège..... Parfait, c'est le rôle de la République. Mais les citoyens ? Apparemment, ça les touche pas trop. ET c'est bien dommage !!!!

 




 Parfaitement juste.

 L’opinion publique se gargarise et se focalise sur le « pseudo match Royal VS Sarkozy » (c’est de la « politique people » à mon sens) en méconnaissant totalement les vrais dangers et enjeux de la société de demain.
 Redeker (même s’il s’exprime passablement mal pour un prof de philo et même s’il est de parfaite mauvaise foi) a parfaitement le droit de dire pis que pendre de Mahomet, ou de tout autre prophète et qu’une religion est intrinsèquement porteuse de haine, sans pour cela être menacé.

 Cela est  fondamental.

 Que Voltaire en soit témoin, la France n'a pas mis au pas les abus chrétiens pour tolérer les fous islamistes.

 Nous ne pouvons vivre dans un pays ou la liberté d’expression est menacée par un intégrisme religieux exterminateur de la pensée plurielle.

 Malheureusement, je pense que nous nous avançons clairement vers un choc de civilisation. L'éviter me parait fort difficile. L'Islamiste est l'ennemi des valeurs Occidentales, et l'Occident est l'ennemi des croyances de l'Islamiste; remettant en cause le fondement même de leurs religions. Cela semble créer un cercle vicieux, générant davantage de tensions entre les deux mondes.

 En tout cas, personnellement je préfère me battre contre tous ses abrutis rétrogrades qui veulent m’imposer leurs idées et façons de vivre que de museler ma liberté...
 Courage  Monsieur Redeker  et que vive la liberté d’expression !.

 Ps: Fort heureusement des intellectuels (gauche et droite condonfues) ont fait une pétition pour Redeker (moins pour lui-même d'ailleurs que pour défendre l'exercice de la liberté de parole).
 http://www.manifeste.org/artic [...] rticle=350


3yass
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 08/10/2006 à 11:05:10  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

JBARBE a écrit :

Bonjour, :hello:

 Liberté de penser et liberté de conscience
 par  Roland Le Clézio (*)

 




 C'est incontestable la liberté d'expression est fondamental, mais bon l'info de Redeker et le papier du figaro ,franchement je trouve que c'est d'un tel degré d'Intelligibilité que je n'oserai critiqué les frustrations d'un journaliste qui fais limite une caresse à l'écrivain, tant son billet laisse à penser qu'il à transpirer du Q avant de l'présenter a son chef .

 Dans cette histoire, de qui ce moque ton , l'instrumentalisation des religions ne date pas d'hier,elle est rependue sur toute la planet et par conséquent j'aurai aimé que le propos face un bref rappel de ce qui c'est déjà dis, il y a peut ..

 Le 22 août dernier, le révérend américain Pat Robertson, leader de la Coalition chrétienne, businessman, membre du Parti républicain, et soutien très important de Bush, déclarait sur sa propre chaîne de télévision :« Si le président du Venezuela, Hugo Chavez, croit que nous essayons de le tuer, je pense que nous devrions y aller et le faire », avant d’ajouter que l’élimination physique de Chavez coûterait « beaucoup moins cher que de lancer une guerre...Nous n’avons pas besoin d’un autre conflit à 200 milliards de dollars pour nous débarrasser d’un dictateur violent ».

 Le blogger indien Harini Calamur écrit sur Point of View : "Quand Oussama demande la tête de Bush ou Blair, c’est un méchant terroriste." Ce à quoi il lui ait répondu qu’il « serait intéressant de voir l’administration Bush demander la poursuite de Robertson pour avoir encouragé le terrorisme. »

 On voit bien ici, que le traitement accordé a l'information,ne cible pas objectivement le vrai problème des propos fondamentalistes et c'est aussi pourquoi j'encourage les lecteurs à ne pas ce focalisé sur une seule et unique religion comme étant la seule source du terrorisme.

 La critique de l'islam est devenue est un art,d'ailleurs presque tout le monde sait que la plupart des peuples pratiquant cette religion sont très sensibles. Je dis sensible, parce que bon nombre de sociologues ont étudié ses populations et qu'il savent qu'un mort par exemple donne lieu à des réactions psychologiques amplifiées et parfois demesuré: "Souvenez vous de l'enterrement d'Arafat..." Ils savent, que la misère dans certain de ses pays est le vivier qui alimente les groupes fondamentalistes islamiste ......

 Alors, après avoir connu le scandale des bouts de tissu ,des caricatures ,des versets sataniques, on ne peut pas croire à une telle propension visant l'islam sans ce dire, qu'il est aussi très tendance d'obtenir sa fatwa, en faisant de la provocation vers ces croyants afin de faire hissé son nom en haut de l’actualité.
 Un certain Jean Marie,à lancer cette mode, en parlant de détail visant l'histoire.

 je ne pense pas me tromper en disant que ce journal va dépeindre à qui mieux mieux le thème de l'insécurité, que certain candidat vont mettre en avant dans le débat présidentiel, tant il est discutable que la ligne éditoriale du figaro penche plutôt vers la droite que la gauche, vu son propriétaire (Serge Dassault, sénateur UMP et fabricant d'arme).

 Il ni à donc, pas un doute, pas une raison crédible,d'accordé une confiance a ce genre de critique faiblement élargi de la liberté de pensé et de conscience dans ce sujet... :salut:


---------------
Je n’y peux rien, J'aime l’éphémère. mon blog
 Page :
1  2  3
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Aller à :
 

Sujets relatifs
Coluche : liberté d'expression La liberté: empecher de zapper pendant les pubs ???
Est-ce que cela ne viole pas la liberté d’expression ? liberté d expression?stupidité ?les caricatures de mohamet
Plus de sujets relatifs à : Liberté d'expression

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Coup de gueule => Diffusion d'Urgences 18
les topics se suivent et se ressemblent... 11
Tarif trop cher. 9
Infos sur la légalité du téléchargement... 1
Boite automatique 204