Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business

|-  LOISIRS

||-  Débats

|||-  

l'affaire d'Outreau et la justice,qu'en pensez vous?

 

LOGICIELS : michel69, DanielP60 et 25 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse
 

 
Page photos
 
     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

l'affaire d'Outreau et la justice,qu'en pensez vous?

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
caniche qui aboie ne mord pas
  1. config
lecaniche
Tu cartonnes ! (de 500 à 999 messages postés)
  1. Posté le 09/02/2006 à 18:27:54  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
je regarde depuis quelque temps les débats a l'assemblée nationale sur la commission qui auditionne les protagonistes de cette affaire et hier, ce fut le bouquet quand j'ai suivi de bout en bout (7 heures quand même!) l'audition du "petit juge" fabrice bourgaud
 Ecoeuré!! devant la piètre prestation de ce "jeune homme" tout frais émoulu de l'ESM et qui me faisait l'effet d'un jeune blanc-bec pris en faute ,qui ne parlait même pas correctement le français et qui à pris la décision de briser tant de vies,en envoyant pour des mois et des années des personnes innocentes en prison.
 Sans vouloir occulter la responsabilités des autres magistrats qui ont pris la responsabilité de confier une affaire si complexe à un "jeunôt" pour ne pas eux-mêmes devoir s'occuper de cette affaire §
 Je peux me mettre à la place de ces malheureux, car je fus confronté moi-même a une mise en garde à vue,il y a quelques années 'pendant 48 heures) por la seule raison que je ressemblait à une personne qui avait violé une jeune fille de 15 ans
 Ma grande chance fut qu'au cours de la confrontation avec cette gamine que je ne connaissais pas, elle déclara que ce n'était pas moi!!
 Mais pendant ces 48 heures ,aucune explication ne me fut donnée ,quand aux raisons de ma détention et je peux vous jurer que ça gamberge drôlement ,car tout le monde judiciaire,vous observe dans ce bocal qu'est la chambre de garde a vue comme un pestiféré
 A quelle justice allons nous devoir avoir à faire dans le contexte actuel ou la présomption d'innocence ,ne deviens plus que l'exception?
 donnez votre avis ,car cela peut arriver à nimporte lequel d'entre nous du jour au lendemain
 Un citoyen qui par miracle est passé au travers


---------------
chien qui aboie ne mord pas !!
le-voyageur
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 09/02/2006 à 18:59:24  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

 Cette triste affaire aura montré une fois de plus qu'une refonte complète de l'institution judiciaire est necéssaire.

 Concernant ces trop jeunes juges d'instruction, ils ne sont en poste, surtout dans le nord et l'est de la France, que parce que les plus anciens demandent des mutations vers des régions plus ensoleillées.

 Alors la rotation sur ces postes est rapides et sitôt sortis de l'école, hop, ces jeunes sont nommés. D'ailleurs son " supérieur " au " petit juge " était tout aussi jeune que lui...

(Publicité)
  1. homepage
jack-lantern
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 09/02/2006 à 19:13:41  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

lecaniche a écrit :

...
 




 On a la justice qu'on mérite !  [:Labbaipierre:9]

 Quand les politiques auront compris que la justice a besoin de moyens conséquents pour faire face à l'inflation judiciaire, on aura fait des progrès !

 Quelques précisions : le juge Fabrice Burgaud n'est pas juste sorti de l'ENM (école nationale de la magistrature) : il a 34 ans ! Pour le reste, 64 magistrats qui ont eu à connaitre de l'affaire, n'ont rien trouvé à redire sur la façon dont Fabrice Burgaud menait son instruction. Donc, remettre en cause ce fiasco, soit ! Mais, il faudrait voir un petit peu plus loin que le bout de son nez et voir que Fabrice Burgaud n'est que l'arbre qui cache la forêt !  [:Jack  Bauer:1]

mhvince
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 09/02/2006 à 19:27:04  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je ne sais pas bien qu'elle fonction exerce sa femme dans le système judiciaire, mais personnellement je suis attentivement cette affaire pour connaître de quelle façon le ménage va être fait dans ce parquet du nord ... avant que l'Europe n'y mette elle-même son nez (qu'elle a bien fait, paraît-il ...) !

caniche qui aboie ne mord pas
  1. config
lecaniche
Tu cartonnes ! (de 500 à 999 messages postés)
  1. Posté le 10/02/2006 à 11:59:08  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
t'es sûr qu'il a 35 ans,? je viensd'entendre sur LCI qu'il n'avait que 28 ans, ce qui est plus compatible avec sa façon de s'exprimer et le fait que c'était sa première grosse affaire



 

MHVince a écrit :

Je ne sais pas bien qu'elle fonction exerce sa femme dans le système judiciaire, mais personnellement je suis attentivement cette affaire pour connaître de quelle façon le ménage va être fait dans ce parquet du nord ... avant que l'Europe n'y mette elle-même son nez (qu'elle a bien fait, paraît-il ...) !
 



---------------
chien qui aboie ne mord pas !!
(Publicité)
nonono
Célèbre sur tout le forum (de 30 000 à 99 999 messages postés)
  1. Posté le 10/02/2006 à 15:39:59  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

lecaniche a écrit :

t'es sûr qu'il a 35 ans,? je viensd'entendre sur LCI qu'il n'avait que 28 ans, ce qui est plus compatible avec sa façon de s'exprimer et le fait que c'était sa première grosse affaire





 



 il est sorti de l'ENM à 28 ans :)
 mais a aujourd'hui 34 ans


---------------
Je suis un dangereux maniaque de la pelle et je menace virtuellement des gens avec ! Attention !
mhvince
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 10/02/2006 à 18:45:44  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
De toute façon, ce n'est pas à Burgaud seul de payer pour ce type d'erreur collective : tout le parquet doit porter le bonnet d'âne, sinon les boucs-émissaires fabriqués par "le curé de garde" vont encore réapparaître, comme d'habitude :pfff:

  1. homepage
jack-lantern
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 10/02/2006 à 19:14:31  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

MHVince a écrit :

De toute façon, ce n'est pas à Burgaud seul de payer pour ce type d'erreur collective : tout le parquet doit porter le bonnet d'âne, sinon les boucs-émissaires fabriqués par "le curé de garde" vont encore réapparaître, comme d'habitude :pfff:
 




 Oui et tu y rajouteras les experts psychologues et autres, les services sociaux, les services de police, les médias et j'en passe !  :)

(Publicité)
mhvince
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 10/02/2006 à 20:08:52  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Absolument, tous ceux qui ont eu accès au dossier plus ceux dans l'univers religieux qui ont savonné la planche ...

colili
Bébé forumeur (De 10 à 49 messages postés)
  1. Posté le 11/02/2006 à 21:56:17  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

MHVince a écrit :

Absolument, tous ceux qui ont eu accès au dossier plus ceux dans l'univers religieux qui ont savonné la planche ...
 




 :biensur:tout à fait d'accord avec vous deux  :clap:

choupinette-p
Bébé forumeur (De 10 à 49 messages postés)
  1. Posté le 12/02/2006 à 23:30:06  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonsoir à tous, :hello:

 Je viens de lire vos messages sur le procés d'Outreau. je suis tout à fait d'accord avec vous.

 Moi, ce que j'en pense personnellement c'est que l'on a fait des progrés dans la défense des enfants qui ont subit des violences de toutes sortes et ça c'est bien.
 Malheureusement, maintenant, nous avons totalement l'effet inverse: à partir du moment où un enfant se plaint d'avoir subi des sévisses, vrai ou pas vrai, on le croit directement. Et l'adulte est tout de suite accusé, arrêté et mis en garde à vue! et ça c'est nul! :hurle:
 La justice Française a de gros progrés à faire! :wi:

 [:édmoa:1]

(Publicité)
tontonguy
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 13/02/2006 à 19:59:27  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je n'ai suivi les débats qu'au travers de quelques flashs et mon sentiment est que nous avons une justice assez particulière.
 Certes il ne faut pas généraliser mais si l'on considère la justice comme une pierre essentielle à la démocratie comment peut on laisser un dossier semblable entre les mains d'une personne inexpérimentée sans faire suivre le dossier par ses pairs.

 Confie t on la conduite d'un train ou le pilotage d'un avion sans conduite accompagnée au préalable?
 Comment pouvait il savoir qu'il était dans l'erreur puisque la cinquantaine de magistrats qui ont eu le dossier entre les mains ne lui ont fait aucune remarque alors qu'ils avaient eux l'expérience et le détachement nécessaire.

 Il est à craindre que cette audition n'accouche que d'une souris car si le juge n'a pas fait d'excuses, n'était ce pas pour tenter de ne pas être le seul à porter le chapeau tout en n'oubliant pas que la veille de son audition il a reçu des "consignes" précises de sa hiérarchie qui lui a précisé clairement qu'il ne devait pas oublier "son devoir de réserve"
 autrement dit "tu ne nous mouilles pas trop et tu auras une chance de rester parmis nous".

 Ceci dit cela n'enlève rien au désastre humain intolérable supporté par certains des acquités, mais la dose d'autosatisfaction dont se pare la haute hiérarchie judiciaire ne semble pas nous annoncer une remise en question pourtant indispensable pour réconcilier les Français avec leur justice.
 En effet si un tel procès est géré ainsi il y a de quoi avoir froid dans le dos
 concernant les affaires courantes.




  1. homepage
jack-lantern
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 13/02/2006 à 21:37:35  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Franchement, vous n'avez pas l'air de comprendre que jeune ou pas, affaire de pédophilie ou pas, Fabrice Burgaud n'avait pas le choix : il devait instruire !!!

 Pour le reste, la justice est rendue conformément aux textes votés par les parlementaires. S'il y a bien quelqu'un à blâmer, ce n'est pas le juge en général mais bel et bien le législateur.

 Une bonne fois pour toute, petite leçon d'institutions juridictionnelles :

 

Paxatagore a écrit :

La fonction du juge d'instruction

 Il est de mise, à l'heure actuelle, de conspuer le juge d'instruction qui a instruit l'affaire d'Outreau (en oubliant au passage qu'il y en a eu un deuxième, qui lui a succédé et dont on ne parle pas). Je saisis ce prétexte pour rédiger quelques éléments d'explicitation, très résumés, sur le rôle du juge d'instruction dans notre procédure pénale :

* principe. le juge d'instruction a pour mission de faire "tout acte utile à la manifestation de la vérité". Concrètement, sa mission est de donc de faire une enquête, qui pourra déboucher sur un jugement. En ce cas, le jugement sera mené sur la base de l'enquête menée par le juge. Afin de mener à bien sa mission, le juge reçoit des pouvoirs d'enquête très élargis. Du fait de sa qualité de juge, il peut également prononcer des mesures juridictionnelles, dont la détention provisoire (il n'est cependant pas seul à prendre cette décision, cf. infra). Ses pouvoirs sont encadrés par le code de procédure pénale.

* saisine. Un juge ne décide pas tout seul de faire une enquête. Il ne le décide d'ailleurs même pas du tout. Il est saisi par le parquet ou par une victime qui se constitue partie civile. Il ne peut enquêter que sur les faits dont il est saisi. Il y a à cela une double justification : d'une part, en France, c'est le procureur de la République qui a la maîtrise des enquêtes et des poursuites, le juge d'instruction n'intervient que par exception. D'autre part, le juge dispose de grands pouvoirs coercitifs et il serait dangereux pour la liberté qu'il puisse les mettre en oeuvre à sa guise à tout instant. Eolas a écrit un bon billet là dessus. Donc, le juge n'enquête sur les faits pour lesquels on lui demande d'enquêter.

* indépendance. En contrepartie, le juge est libre d'enquêter comme il l'entend. Personne ne peut lui donner d'instruction et il est libre de mener les investigations qu'il juge utile. Cette indépendance n'est pas sans contrôle, il y a plusieurs règles qui sont applicables. D'abord, le juge "instruit à charge et à décharge" (art. 81, al. 1 du code de procédure pénale). Je reviendrai sur la signification précise de cette formule, dans un autre billet. Le juge doit également instruire dans un délai raisonnable (art. 175-2), ce qui suppose souvent de faire des choix et d'écarter des investigations qui ne pourraient être menées dans un délai raisonnable. Les parties (mis en examen, partie civile) peuvent demander au juge qu'il procéde à des investigations. Il peut refuser (sans quoi, il serait étouffé sous les demandes dilatoires), mais doit justifier par écrit sa décision, dont il peut être relevé appel. Je reviendrai sur tout ça dans un prochain billet, car il fauda souligner qu'il y a une grande marge entre les principes et leur mise en oeuvre concrète, pour de multiples raisons.

* pouvoirs d'enquête. Le juge d'instruction est l'enquêteur qui dispose le plus de pouvoirs : il peut procéder à l'audition de toute personne, faire comparaître les témoins par la force publique, entendre les parties civiles et les mis en examen, désigner des experts, procéder à des perquisitions et des saisies, ordonner des écoutes téléphoniques, des sonorisations... Progressivement, tous ces pouvoirs ont été plus ou moins accordés également aux enquêteurs de police, sous le contrôle du parquet, mais c'est toujours à des conditions plus drastiques que pour le juge d'instruction. Concrètement, cependant, le juge fait rarement tout ça et il délègue ses pouvoirs aux policiers, par le mécanisme de la commission rogatoire. Il est en revanche le seul à désigner des experts (parce qu'il ne peut pas déléguer ce pouvoir), et à entendre le mis en examen (parce que les personnes mises en examen ne peuvent être entendues que par un magistrat). D'ailleurs, il serait bien en peine de faire lui-même des écoutes téléphoniques ou des filatures, qui exigent quand même un peu de monde... L'essentiel du travail du juge d'instruction consiste à diriger l'enquête (par téléphone ou en rencontrant les enquêteurs, en lançant des commissions rogatoires, des expertises...) et à interroger les mis en examen (c'est ce qui prend le plus de temps).

* pouvoirs judiciaires. Le juge d'instruction est aussi un juge. Il peut donc prononcer des mesures qui ont un caractère judiciaire, que ne peut donc prononcer un enquêteur. Le juge peut inculper une personne, c'est-à-dire lui notifier qu'il existe contre elle un certain nombre d'éléments qui laissent à penser qu'elle a commis une infraction. Le terme inculper a été remplacé en 1994 par "mettre en examen". Le mis en examen a un certain nombre de droits, j'y reviendrai, mais surtout il peut peser contre lui des obligations. Le juge d'instruction peut le placer sous contrôle judiciaire, c'est-à-dire lui intimer de respecter certaines obligations (comme se soigner ou encore ne pas rencontrer telle personne). Il peut également saisir un autre juge, le juge des libertés et de la détention, pour placer une personne en détention provisoire. Depuis le 1er janvier 2001, le juge d'instruction ne peut plus décider seul de placer une personne en prison. Un autre juge, le juge des libertés et de la détention, intervient également, qui prend, in fine, la décision. Le juge d'instruction peut, par contre, toujours libérer quelqu'un qui est en détention provisoire. Enfin, à l'issue de l'enquête, le juge décide s'il y a des charges suffisantes pour renvoyer les mis en examen devant un tribunal ou une cour d'assises. Le juge ne se prononce donc pas sur la culpabilité, mais simplement sur le caractère suffisant des charges. S'il n'y a pas assez de charges, le juge d'instruction rend un non lieu (ça arrive aussi - même surtout - lorsqu'on ne trouve pas le coupable !).

* Caractère contradictoire de l'instruction. Par principe, l'instruction n'est pas contradictoire. Elle est secrète. Elle a été conçue sur un modèle strictement inquisitorial. Progressivement, elle a été modifiée pour devenir plus contradictoire, c'est-à-dire pour ouvrir la porte aux débats pendant la phase d'enquête. En premier lieu, les inculpés ont eu le droit à un avocat (1896), qui est présent pendant les interrogatoires de son client et a accès au dossier. Récemment, les avocats ont eu le droit de faire des demandes d'investigations. Certaines décisions du juge d'instruction sont susceptibles d'appel : refus de procéder à des investigations, placement en détention provisoire, décisions de renvoi ou de non lieu... L'appel est porté devant une formation spéciale de la cour d'appel, la Chambre de l'instruction.

 La mission du juge n'est donc pas de dire la vérité, mais plus basiquement de rassembler l'ensemble des éléments qui permettront au tribunal de se prononcer sur la culpabilité. Il joue le rôle de filtre, au même titre que le parquet, pour éviter de saisir le tribunal de tout et n'importe quoi. Le juge dispose de moyens d'enquêtes assez puissants, juridiquement tout au moins, qui justifient qu'il soit saisi pour les affaires complexes ou graves. Par rapport aux enquêteurs de police ou de gendarmerie, il présente plusieurs avantages : il est généralement plus qualifié, il connaît généralement mieux la procédure, il sait aussi comment raisonnent les magistrats du siège et peut donc réunir un dossier où il pourront puiser les réponses à leurs questions (un exemple tout bête : le tribunal devra peut-être donner des dommages et intérêts à la victime, le juge d'instruction devrait donc penser, par exemple, à faire une expertise pour qu'on puisse mesurer le préjudice subi). De fait, les juges d'instruction ont généralement un peu plus de recul que les enquêteurs, mais c'est très empirique et statistique comme situation, ce n'est pas une règle absolue, loin de là.




 http://www.paxatagore.org/tb.php?id=554

lilsista
Sur la bonne voie (de 100 à 499 messages postés)
  1. Posté le 14/02/2006 à 17:34:11  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

choupinette.P a écrit :

Bonsoir à tous, :hello:

 Je viens de lire vos messages sur le procés d'Outreau. je suis tout à fait d'accord avec vous.

 Moi, ce que j'en pense personnellement c'est que l'on a fait des progrés dans la défense des enfants qui ont subit des violences de toutes sortes et ça c'est bien.
 Malheureusement, maintenant, nous avons totalement l'effet inverse: à partir du moment où un enfant se plaint d'avoir subi des sévisses, vrai ou pas vrai, on le croit directement. Et l'adulte est tout de suite accusé, arrêté et mis en garde à vue! et ça c'est nul! :hurle:
 La justice Française a de gros progrés à faire! :wi:

 [:édmoa:1]
 




 Il ne faudrait pas oublier que les enfants ont réellement été abusés. Leur mère pédophile aurait pu dire qu'elle faisait ses cochonneries sans avoir besoin de tout le quartier :rale: . C'est une mère indigne et manipulatrice qui avait auparavant la sympathie de quelques uns des acquittés.
 Mais bref, on ne va pas refaire le procès. :(

(Publicité)
jojo-sb
Sur la bonne voie (de 100 à 499 messages postés)
  1. Posté le 14/02/2006 à 18:03:39  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour à tout les intervenants sur ce sujet, oh combien délicat ?

Je me permets d'énoncer ma trés humble réflexion : je pense également que ce jeune juge n'est pas le seul responsable dans cette affaire; qu'il soit incompétent, là aucun doute: à la fois par manque d'expérience, par manque de soutien et par pouvoir prétentieux et vaniteux ; mais ceux qu'ils l'ont nommé à assumer de telles responsabilités , ne sont-ils pas aussi incompétents ? ne savent-ils pas reconnaitre un capable d'un incapable ? c'est grave !! d'autant plus grave qu'ils se savent intouchables; et je pense que c'est par là que l'on devrait commencer à changer le système judiciaire , et non pas en modifiant nos lois; qu'est-ce qu'une loi? , un outil de travail, que l'on confie aux préposés à s'en servir, et s'il utilisent bien cet outil , pas de problème, s'ils ne savent pas sans servir ou si ils l'utilisent à mauvais escient, là, bonjour les dégats!! il n'y a que ces messieurs qui n'assument pas leurs responsabilité ; et quand il y a un pépin, c'est l'Etat qui paie, et comme l'Etat c'est nous ...!!Le plombier, le garagiste, le chirurgien, le pilote, enfin tout le monde se sent responsable de son travail et en assume les éventuelles conséquences, sauf ces messieurs qui prétendent rendre la justice: "fais ce que je te dis, mais ne fais pas ce que je fais".
 Bon j'arrête là, et aller penser à autre chose.
 A+

 Page :
1

Aller à :
 

Sujets relatifs
Ha la justice.... Que pensez-vous des navigateur s GPS utiles ou gadget ?
Que pensez-vous du forum (son utilisation en général) que pensez vous des 4 X 4 en ville ?
Plus de sujets relatifs à : l'affaire d'Outreau et la justice,qu'en pensez vous?

Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Sous-développement intellectuel 90
Palestine : quel avenir? 25
France Télécom drôle de service ! 52
C.P.E - C.N.E les nouveaux contrats de travail 1319
Etes-vous satisfait de votre médecin traitant? 67