Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business



|||-  

Propagande du Djihad sur internet : la France doit-elle sévir?

 

LOGICIELS : boxlee, 1 utilisateur anonyme et 141 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse
 

 
Page photos
 
 Mot :  Pseudo :  
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Propagande du Djihad sur internet : la France doit-elle sévir?

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
redaction01net
Présent de temps en temps (De 50 à 99 messages postés)
  1. Posté le 09/07/2014 à 17:50:43  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Le ministre de l'Intérieur présentait aujourd'hui un projet de loi antiterroriste qui propose de bloquer certains sites Web, en demandant de l'aide aux fournisseurs d'accès à internet.

Selon vous, la loi doit-elle évoluer afin de mieux anticiper le recrutement de jeunes par certaines organisations terroristes?

On attend vos réactions

La rédaction

  1. homepage
momo24
Célèbre sur tout le forum (de 30 000 à 99 999 messages postés) Fan Club de Clic-Clic
  1. Posté le 09/07/2014 à 19:59:04  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
oui la loi doit évoluer. On ne peut pas accepter des terroristes


---------------
Comment reprocher à celui qui se tourne les pouces de ne rien faire de ses dix doigts (© Patrice Rouleau)
(Publicité)
Profil : Equipe sécurité
did80
Célèbre sur tout le forum (de 30 000 à 99 999 messages postés) Helpeur confirmé
  1. Posté le 11/07/2014 à 21:16:21  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
bonsoir

+1 momo24


---------------
l'urgent est fait , l'impossible est en cours
pour les miracles prévoir des délais
  1. Posté le 17/07/2014 à 09:31:55  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je ne sais pas si l'on doit se "reposer" (disons même se "dédouaner" ) sans cesse derrière des textes de loi que l'on sait pertinement ne pas avoir les moyens de faire appliquer (n'employons même pas le terme respecter "respecter" ).
Interdire n'a jamais eu comme autre conséquence principale l'accentuation "souterraine" du phénomène concerné.

Le problème, sur ce sujet, vient d'abord du fait qu'il est impossible (par "décision" divine !) d'argumenter contre le phénomène.
Contrairement à ce que voudrait faire croire "l'angélisme politique" (achat conjoint de la paix sociale et de l'électorat qui, fallacieusement, en découle), je pense que ce n'est pas une question de malaise social (la victimisation est et le martèlement de la "repentance" (!) sont les deux leviers qui entretiennent l'angélisme et la culpabilisation d'une société qui n'aura bientôt plus, hélas, que l'extrémisme pour exploser), mais c'est vrai que, comme toute idéologie religieuse à vocation hégémonique, l'islam utilise la masse sciemment entretenue dans un niveau social bas pour lui faire miroiter une sorte "d'existence individuelle" basée sur un sentiment de "vengeance" face à des droits que lui refuserait la société à conquérir.

Sur le sujet, je suis sceptique quant à la formulation d'un texte à vocation de "loi", qui présenterait obligatoirement les failles permettant de lui opposer ses propres fondements "démocratiques". L'angélisme "démocratique" actuel est le pire ennemi, justement, de la notion de démocratie.

 Page :
1

Aller à :