Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business



|||-  

Les fournisseurs Internet (Le Parisien 24/01/06)

 

LOGICIELS : michel69, 1 utilisateur anonyme et 78 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse
 

 
Page photos
 
     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Les fournisseurs Internet (Le Parisien 24/01/06)

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
jbarbe
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 24/01/2006 à 20:23:54  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Cinq conseils pour ne pas se faire avoir

 Que faire en cas de problème avec sa hot line ?
 De longues minutes à attendre que quelqu’un veuille bien décrocher en subissant « les quatre saisons » de Vivaldi ou bien du Mozart, un interlocuteur pas franchement utile, voire qui vous fait passer pour un incompétent total, le tout bien entendu facturé au prix fort……Voici ce qui constitue trop souvent le quotidien des usagers de hote lines, qu’ils s’adressent à leur fournisseur de téléphonie ou d’internet. Solution radicale mais efficace, selon les sites d’amateurs éclairés : ne pas appeler ces numéraux spéciaux, et préférer l’envoi par mail. Avantage : vous gardez des traces de votre demande, et c’est gratuit(ou du moins, compris dans votre abonnement).De plus, votre courriel a de bonnes chances d’atterrir dans le boîte de quelqu’un de qualifié, au contraire de votre appel téléphonique, qui peut être rerouté au bout du monde. Autre solution : appelez….un ami ayant quelques connaissances en multimédia !
 Nombre de dysfonctionnements relèvent d’un mauvais branchement, d’une simple erreur de manipulation ou d’une mauvaise utilisation de l’appareil. Si vous tenez vraiment à appeler votre fournisseur, dénichez le numéro de téléphone ( non surtaxé)du siége, et demandez à parler à une personne compétente. Un conseil pour les clients de Noos : ils peuvent appeler le 01 53 44 81 81, unique numéro non surtaxé. Mais, il faut s’armer de patience !

 Pourquoi l’appel de ma hot line coûte t’il si cher ?

 Parce que les opérateurs vous facturent à la fois l’assistance, mais aussi le temps d’attente, qui peut se révéler beaucoup plus élevé que le temps passé par un conseiller à vous aider. Résultat, à raison de 0,34€ la minute en moyenne, cela fait cher la panne, surtout quand les opérateurs appliquent le système qui coupe automatiquement la ligne au bout d’une demi-heure, vous obligeant à tout recommencer ! Un système qui rapporte gros aux fournisseurs, qui veulent aussi éviter par ce biais trop d’appels importuns. Devant les abus constatés, le ministre de l’industrie a frappé du poing sur la table et obtenu, en septembre 2005, que l’attente ne soit plus payante. La téléphonie mobile s’est engagée à le faire dés la mi-2006, les fournisseurs d’accès Internet semblent plus réticents. Ils pourraient cependant y être incités par l’arrivée d’un nouveau concurrent, Alice, qui est le premier à posséder une hote line gratuite.

 Que faire si l’appareil ou la prestation que j’ai achetés ne fonctionnent pas ?

 Votre fournisseur est tenu à une obligation de résultats. N’hésitez pas à le lui rappeler, en précisant que vous avez attendu un délai raisonnable, mais êtes désormais prêt à déposer une plainte auprès d’organismes comme l’Afutt (Association française des usagers des télécommunications), l’UFC-Que choisir, 60 millions de consommateurs, ou la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Si cela ne suffit pas, une stratégie plus radicale, mais aussi plus risquée, consiste à renvoyer le matériel défaillant en recommandé, en annulant votre prélèvement automatique(attention, n’acceptez jamais les prélèvements sur votre carte bancaire, vous seriez obligé de la résilier et d’en réclamer une nouvelle). La contre-attaque consistera sans doute par une lettre émanant d’une société de recouvrement, mais leurs menaces sont rarement suivies d’effets.

 Comment contester la tarification qui m’est appliquée ?
 
 Sachez-le, c’est très difficile. Une fois le contrat signé, il est trop tard, et il vous faudra attendre la première possibilité locale de résiliation de l’abonnement (voir ci-dessous). Bref, mieux vaut lire tout ce qui est écrit en petit au bas du contrat, y compris les astérisques ; Et spécialement tout ce qui concerne la tarification. Les nouveaux arrivants sur le marché de la téléphonie mobile annoncent ainsi souvent des frais ultraréduits pour les trois premiers mois avant de saler la note ensuite.

 Comment résilier son abonnement ?

 Les opérateurs ont su bétonner leurs contrats : lors de la signature, le client s’engage souvent pour une longue période, un an minimum, et doit respecter des préavis de deux, voire trois mois, avant de pouvoir se dégager. Appelez donc votre fournisseur y compris huit mois à l’avance afin de bien respecter la procédure. Mieux, averti de votre intention, il se peut qu’il se montre soudain plus conciliant, et vous propose finalement des conditions plus avantageuses. Ceci dit, le paysage devrait changer, le gouvernement ayant annoncé que le préavis de résiliation d’abonnement sera réduit à un mois en 2006, au besoin par la contrainte.

 Michel Valentin avec Aymeric Renou

 Page :
1

Aller à :