Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business



|||-  

Arnaque aux comptes Bancaires

 

13 utilisateurs inconnus
Ajouter une réponse
 

 
Page photos
 
     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Arnaque aux comptes Bancaires

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
jbarbe
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 23/01/2006 à 19:19:43  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour,

 Je viens de lire dans la presse que des Russes envoient un virus (cheval de troie)sur les PC démunies de pare-feu et d'anti-virus!

 Ceux-ci ont recours à un intermédiaire baptisé "Mulet" recruté sur internet qui aprés reception de l'argent l'envoi par mandat international en Russie.

 Un étudiant récupére ce mandat et remet l'argent en liquide aux malfaiteurs.

 Tous touchent de 1 à 5 % sur les transactions!

 Il faut quand même être crédule pour participer à cette arnaque!

 Je pense que les intermédiaires devraient être punis compte tenu que la justice ne peut faire grand chose car la Russie ne veut pas qu'on se mêlent de leurs affaires!

 Et cela risque de continuer longtemps ce petit manége!

 Des mafiosos ces Russes je vous dis!
 

  1. homepage
msieurdams
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 23/01/2006 à 20:13:49  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Cela ne touche qu'en grande partie les Américains, chez qui la culture de la protection informatique est moindre (moins protégés que nous).

 Maintenant, je comprends mal le mode opératoire. Le mulet est dans le coup ou non? Et pour trouver un pc non infecté, faut quand même en connaître un peu. :/  

 Et pis, j'aimerais bien voir la source :D

(Publicité)
jbarbe
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 23/01/2006 à 20:34:02  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Le mulet reçoit le virement par internet, il est donc connu des services de police mais incrédule il expédit le mandat international aux Etudiants Russes!

 Tout part de Russie et tout y revient!

neptune99
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 23/01/2006 à 21:09:31  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
:/  Peux tu nous indiquer de façon précise le mode opératoire (vol de N° de Cb ? Virement ?) Et surtout d'où ( :non: ) tu tiens ces informations, leur source ?

jbarbe
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 23/01/2006 à 21:19:46  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je ne peux apporter des précisions car je tiens ces infos de Ouest-France d'hier et d'aujourd'hui 23/01/06!

(Publicité)
jbarbe
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 23/01/2006 à 21:21:50  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
arob
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 23/01/2006 à 21:31:37  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 



 Informations Générales
 Un test pour la coopération judiciaire
 Internet : dure traque aux escrocs russes
 Les magistrats rennais travaillent sur une escroquerie via Internet, qui part de Russie pour arroser tout le pays. Les pistes mènent en Russie et en Ukraine, mais les investigations sont difficiles à mener en l'absence d'une coopération judiciaire internationale rodée.

 RENNES. - Dans cette escroquerie d'ampleur internationale, tout part de Russie et tout y revient. C'est là qu'est basé le serveur qui envoie des virus dans les ordinateurs des particuliers, récupère leurs identifiants bancaires, quand ils se connectent pour consulter leur compte sur Internet. Et c'est là que les malfaiteurs empochent les sommes récoltées partout dans le monde. Une soixantaine de plaintes ont été déposées en France métropolitaine et aux Antilles. Quand les enquêteurs font parler les ordinateurs des victimes, ils tombent sur les mêmes codes de virus.

 Entre août 2004 et mars 2005, environ 200 000 € ont ainsi été détournés. L'arnaque prévoit toute une chaîne d'intermédiaires un peu crédules, baptisés « mulets » par les enquêteurs, recrutés via un site Internet aux annonces alléchantes. « On leur promet de l'argent facile s'ils participent à une « gestion monétaire différente de la gestion bancaire classique » », détaille un magistrat.

 Une vingtaine d'entre eux ont été entendus en France par la section des recherches de la gendarmerie de Rennes, une vingtaine d'autres en Allemagne, en Autriche, en Espagne et en Russie. Les uns font transiter par leurs comptes les sommes prélevées frauduleusement et les envoient en Russie par mandat international. Les autres, en majorité des étudiants russes, récupèrent les mandats, souvent à Saint-Pétersbourg, et remettent l'argent aux malfaiteurs. Tous touchent de 1 à 5 % sur les transactions.

 En Italie un véritable fléau

 Difficile de mettre la main sur les commanditaires. Les étudiants russes ne connaissent d'eux que des prénoms. Les rendez-vous sont fixés dans des lieux publics. Les enquêteurs ont des pistes - en Russie et en Ukraine - mais la Russie tique quand des étrangers veulent enquêter sur son territoire. Les Français y ont été autorisés, pas les Italiens ni les Australiens qui travaillent sur des escroqueries similaires. « Certains pays n'ont pas encore conscience de la nécessité de la coopération judiciaire internationale », précise un magistrat. Ce qui ralentit l'enquête, alors même que le phénomène prend de l'ampleur. « En Italie, c'est un véritable fléau. »

 Lors de leur voyage à Saint-Pétersbourg, en octobre, les enquêteurs français ont sensibilisé leurs homologues russes. Le procureur de Moscou a fini par ouvrir une information. « Ce dossier aura eu la vertu de faire comprendre aux Russes l'ampleur du problème », commente une source judiciaire. Les magistrats de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes attendent aussi des nouvelles des États-Unis pour savoir quel est l'hébergeur du site de la société fictive qui recrutait les intermédiaires. En attendant, les escrocs ne se soucient pas des frontières.

 Aurélie LEMAÎTRE.


jbarbe
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 23/01/2006 à 22:18:20  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci arob tu as fait le travail pour moi!

(Publicité)
arob
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 23/01/2006 à 22:26:15  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

JBARBE a écrit :

Merci arob tu as fait le travail pour moi!
 



 :jap: de rien JBARBE mais si on avait laissé seulement le lien du journal, demain on n'aurait plus eu accès à l'article car cela change tous les jours  ;)

jbarbe
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 23/01/2006 à 23:08:02  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Edition Ouest-France du 21-22/01/06

 Vous vous connectez sur internet pour consulter votre compte.Vous ignorez qu'un virus a pénétré dans votre ordi et récupére vos codes.un escroc vide alors votre compte.Les enquêteurs de Rennes travaillent sur cette escroquerie de trés grande ampleur.
 
 En novembre 2004, une femme soupçonnée d'être impliquée dans des transferts de fonds douteux est interpellée en Ile et Vilaine.Elle avoue avoir reçu de l'argent sur son compte, argent qu'elle a envoyé en liquide par mandat Western Union.Elle a touché une commission.Elle affirme ignorer la provenance de l'argent. Les magistrats de la Juridiction intérrégionale spécialisée flairent une grosse arnaque.Ils mettent au jour une escroquerie internationale au fonctionnement complexe et redoutable.
 Le procédé est appelé phishing contraction des mots anglais phreaking (piratage téléphonique)et fishing (pêcher).Via un serveur informatique, les malfaiteurs envoient dans l'ordi d'un particulier virus appelé "cheval de troie".Impossible pour la victime de le détecter.Losque le particulier se connecte pour consulter son compte par internet,il doit taper sur son clavier son idendifiant et un mot de passe.Le cheval de troie récupére ces données et les transmets aux malfaiteurs qui n'ont plus qu'à vider le compte de leur victime.
 Pour ne pas se faire repérer, ils ne récupérent pas directement l'argent.Ils emploient des intermédiaires ou "mulets" telle cette femme arrêtée prés de Rennes.Deux ou trois sociétés, implantées en Californie, les recrutent sur un site internet prétenduement spécialisée dans la finance.On leur promet de l'argent facilement gagné.Moyennant une commission, le "mulet" accepte de recevoir de l'argent sur son compte.Puis, il le retire en liquide et l'envoie par mandat en Allemagne ou en Russie.Le tour est joué.
 La section des recherches de la gendarmerie de Rennes travaille sur ce dossier depuis plus d'un an.Les enquêteurs font parler les ordi de la dizaine de victimes ayant porté plainte en France.D'autres "mulets"onts été entendus à Auch,Gap,Montpellier ou Lyon.Ils ont réussi à prouver qu'ils ignoraient la provenance de l'argent.Une information judiciare a été ouverte pour escroquerie en bande organisée et accés frauduleux à un systéme informatique.
 Les enquêteurs se sont rendus en octobre à St Pétersbourg ou le serveur informatique serait hébergé"Encore faut-il retrouver les personnes derriére les ordis explique Pierre Bellet vice procureur à la Jirs.Ce type d'escroquerie apparu en France en 2004 existe depuis une dizaine d'années aux Etats Unis.Depuis il inonde le monde entier".
 Dans la plupart des cas les banques ont indemnisé leurs victimes endossant seules le coût de l'arnaque.Certaines ont instauré un nouveau systéme d'accés aux comptes pour protéger la confidentialité des données.Le client ne tape plus son code mais clique avec sa souris sur des chiffres qui apparaîssent à l'écran.le vice-procureur fait remarquer que "la majorité des victimes n'avaient ni pare-feu ni anti-virus sur leurs ordi.

masai-warrior
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 23/01/2006 à 23:44:59  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Rha, sacré KGB !
 On le croit mort, il b**** encore :)

(Publicité)
 Page :
1

Aller à :