Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
 

81 utilisateurs inconnus
 

 
Page photos
 
     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2  3  4
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur Sujet :

Pourquoi les gamines d'aujourd'hui ont-elles le corps d'une femme

mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 26/10/2004 à 17:20:18  
 
Reprise du message précédent :
 

Adler X a écrit :

et ben, et ben... que de lecture !
 Si je pars sur le sujet des fringues que portent ces chères gamines en chaire et bien... je m'inquiète pour leur tranquillité à venir. Je ne souhaiterais pa que ma fille de 13ans s'habillent outrageusement, il y a trop de violence comme pédophilie et tout ce qui tourne autour des attouchements; il y en a de plus en plus sur des plus en plus jeunes, d'ailleurs, je dirais (déviage que les moeurs sexuelles de nos jeunettes sont plus expérimentales et de plus en plus jeune. Je vous ferais grace des anecodtes et récits connus, mais c'est déroutant. Bref tout change chez elles, le corps, leur vie, avenir...
 



 Tu as absolument raison. C'est bien ce qu'on craint toujours, et même davantage encore maintenant, quand on lit les journaux. Mais quand un pédophile veut se livrer à sa perversité, même s'il trouve l'excuse de la provocation vestimentaire à servir à son avocat, on sait bien que ce n'est pas ce qui le fait passer à l'acte. C'est un malade compulsif, mais qui n'ignore jamais, en règle générale, la responsabilité de ses actes. Pareil pour le violeur. Et même une bonne soeur n'est pas à l'abri derrière l'austérité de sa tenue. Des pervers, de l'exhibitionniste au violeur, il y en a toujours eu, et les parents ont toujours mis les filles (et les garçons aussi, d'ailleurs) en garde, je pense.  
 Ce n'est pas qu'il y ait plus d'agression et de viols aujourd'hui, mais maintenant on parle davantage,  et c'est tant mieux: les filles sont de moins en moins naïves à ce niveau, ne serait-ce que pour ce qu'elles entendent à la télé, mais surtout quand les parents veulent bien en discuter avec elles. Et à moins que les unes et les autres soient totalement irresponsables, la majorité des filles est davantage avertie et protégée. Il y a encore beaucoup à faire, certes, et notamment à propos de ce qui se passe trop souvent dans les "banlieues" où les filles ne sont pas considérées comme autre chose que de la viande ou une monnaie d'échange par leurs petits copains. Mais c'est une question différente qui appelle d'autres actions et d'autres solutions.
 Cet alibi de la tenue "indécente" qui serait un appel au viol, je le connais depuis que je suis ado (les 60's, les mini, Mary Quant... je suis tombé dans la marmite). Toutes les filles l'ont entendu, et beaucoup de femmes violées ou ayant même seulement subi un attentat à la pudeur ont vu leurs plaintes refusées par la faute de flics ou de magistrats macho et obtus (l'un allant très certainement avec l'autre). Comme si les filles et les femmes étaient coupables de ce qu'on leur fait subir, comme si même une bourkha pouvait les protéger des pervers! Je crois que la question est ailleurs.
 On parlait de religion, hier, et de morale bourgeoise, et c'est bien elles qui ont opprimé les femmes jusqu'à leur faire croire à elles-mêmes à leur culpabilité; elles qui se servent de l'amour des parents pour gangréner les esprits. Quand tu dis "Je ne souhaiterais pas que ma fille de 13 ans s'habille outrageusement", qu'est-ce qui constitue l'outrage, pour toi? Jusqu'à quel point s'habille-t-on décemment, quand on est une jeune fille, et où commence-t-on à être indécent ou outrageux.
 Je pense qu'une des questions essentielles de ce débat, c'est que les parents (ceux qui ne jouent pas à la Barbie avec leurs gamines, comme on le disait plus haut, pour revivre leur jeunesse par procuration) ont surtout du mal à accepter que leurs enfants grandissent et leur échappent. C'est dur, autant pour un père que pour une mère, de voir son enfant devenir adulte. Et si il y a moins d'"arguments" utilisable pour "empêcher" un garçon de devenir un homme, on a toujours le joker de l'indécence pour essayer de retarder chez sa fille l'âge de devenir une femme. Mais à cet âge, quoi qu'on dise, elle commence à être femme (au grand dam des garçons de son âge, d'ailleurs), et ce n'est pas les aider que de refuser qu'elles explorent cette nouvelle identité de femme en leur imposant des attitudes qui ne serviront qu'à les mettre mal à l'aise et rendre le passage plus difficile, tant sur le plan de leur personnalité psychique que par le sentiment de révolte que ça entraînera.
 Quant à la précocité des expériences sexuelles, depuis que la pilule est sur le marché (un fameux bail), depuis la Loi Veil sur l'avortement, on n'a pas remarqué statistiquement une extraordinaire différence d'âge pour le premier rapport sexuel. En 50 ans, d'ailleurs (ce qui fait un plus fameux bail), l’âge du premier rapport sexuel est passé de 21.3 ans à 17.9 ans pour les femmes, 18.4 à 17.1 pour les hommes.  
 Tu as raison, il faut absolument se garder de tout laxisme. C'est incontournable! Il faut les avertir, les protéger. C'est le devoir des parents. Mais il faut aussi tenir compte de leur personnalité, de leur identité, des petits désirs de ce bien qui devrait être précieux qu'est l'entrée dans l'adolescence. Et... Non, ce n'est pas le plus facile.
 [:mcgg]

mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 26/10/2004 à 17:46:26  
 
:hello:  
 

bouchinelle a écrit :

 Si j'ai employé le terme "petite fille", c'est que le désir de paraître autre chose que ce que l'on est vraiment se manifeste dès l'école primaire. A 8-10 ans, elles sont encore des petites filles !
 
 Naturellement. Et je ne savais pas qu'on parlait de cet âge là. Mais il s'agit bien toujours de "paraître", de fantasmer (dans le sens psy du terme). J'ai une fille de 9 ans qui fait tout ça (tu n'imagines pas comme elle est exigeante sur ses fringues  :lol: ), et à qui on balance une Jojo dans le top 50, parce que Hillary Duff est même bien trop "vieille" pour elle  :pfff: . Mais justement: vouloir imiter les "grandes", n'est-ce pas ça être une petite fille? Quand elle sera grande, elle n'imitera plus: elle sera.
 
 Si certaines "jeunes filles" ne s'habillent ainsi que pour suivre la mode et ressembler aux copines, d'autres par contre, savent parfaitement ce qu'elles font : il n'y a qu'à jeter un coup d'oeil sur les revues qu'elles lisent et qui ne leur sont pas forcément destinées (comme Jeune et Jolie ou 20 ans et autres). Il y est parfaitement expliqué toutes les méthodes de séduction voir de provocation (car c'est bien de la provocation) qu'elles doivent mettre en oeuvre pour séduire (voire plus si affinité).
 
 En effet: Elles font leur apprentissage. Mais, (voir les stats plus haut) est-ce que ça veut dire qu'elles "passent à l'acte"? Et puisqu'il ne s'agit pas, dans ces revues (que je lis et que je lisais avant mes filles - mon métier) de séduire les hommes mûrs, mais bien les garçons de 20 ans (âge qu'elles transposent quand elles sont plus jeunes), en quoi est-ce que leur esprit est vraiment en danger?
 Cela dit, je te suis en ce qui concerne le contenu fondamental de ces revues. Le grand défaut que je leur trouve, c'est qu'ils axent leur politique éditoriale sur l'idée que la séduction, le flirt ou le sexe sont l'essentiel de la vie de jeune fille, comme si le reste n'était que du détail. Avec cette société de consommation, l'amour est devenu un produit consommable comme un autre. Mais les filles de 15 ans sont-elles vraiment dupes?  
 Je pense qu'il faut faire confiance à leur propre sens des valeurs pour refuser la séduction de la séduction. Je ne sais pas si tu as des enfants, des filles, mais la mienne, celle de quinze ans, sait faire le tri, et même critiquer, justement, cette politique éditoriale. Ce qui n'empêche qu'elle se jette dessus pour alimenter ses fantasmes. Cet âge est assez contradictoire, conviens-en, mais je pense que, pour peu qu'elles ne soient pas laissées dans la jungle de la conso tout azimut, les filles savent faire le tri. Elles ont leurs valeurs, leur éthique, leur pudeur... Et aussi leurs peurs personnelles. Pour mon cas, celui de ma fille, en fait, comme de celle qui a aujourd'hui 26 ans et qui lisait le même genre de revues, je n'ai jamais eu besoin d'en "rajouter".
 
 



 [:mcgg]

(Publicité)
  1. homepage
adler-x
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 26/10/2004 à 22:25:19  
 
Mcgg, tu parlais de la pilule, ces gamines veulent jouer au grande tout de suite, résultat, elles sont de plus en plus à se retrouver enceinte, elles semblent moins nombreuses à prendre la pilule, quand au préservatif... la totale quoi !
 
 Enfin, dernièrement j'ai trouvé ça un peu dérangeant, une enfant de 10 ans m'a gentillement dragué !
 Quand je vous dis que quelquechose ne tourne plus rond sur la planète pas nette !!!
 Ne me dites pas que ce n'est pas de notre faute, ni de ce que la télé nous montrent dans leurs reality show !!!
 Nous sommes responsables et je me dis qu'une enfant doit rester une enfant et une jeunette, jeunette; et pas dans l'extrème comme j'en vois de plus en plus, maquillées comme des camions volés et habillées comme pour une gay pride !

mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 27/10/2004 à 14:13:07  
 

Adler X a écrit :

Mcgg, tu parlais de la pilule, ces gamines veulent jouer au grande tout de suite, résultat, elles sont de plus en plus à se retrouver enceinte, elles semblent moins nombreuses à prendre la pilule, quand au préservatif... la totale quoi !
 
 Enfin, dernièrement j'ai trouvé ça un peu dérangeant, une enfant de 10 ans m'a gentillement dragué !
 Quand je vous dis que quelquechose ne tourne plus rond sur la planète pas nette !!!
 Ne me dites pas que ce n'est pas de notre faute, ni de ce que la télé nous montrent dans leurs reality show !!!
 Nous sommes responsables et je me dis qu'une enfant doit rester une enfant et une jeunette, jeunette; et pas dans l'extrème comme j'en vois de plus en plus, maquillées comme des camions volés et habillées comme pour une gay pride !
 



 
 :hello:  
 Allons, allons... pas de catastrophisme :lol: . Je ne crois vraiment pas que ce soit quelque chose de plus qui ne tourne pas rond sur cette planète pas nette. Et pour ce qui est de "la pilule [et de] ces gamines veulent jouer aux grandes tout de suite", encore une fois, regarde les stats, et tu verras que ce n'est pas tout à fait ce que tu penses. Même s'il arrive qu'on tombe sur le cas de "mères-enfants", c'est très loin d'être une généralité. Et ça tient davantage aux conditions affectives familiales exécrables qu'elles vivent, et qui les poussent à se recontruire une famille à elles.  
 Sans doute as-tu pu être embarrassé. C'est compréhensible. Mais je pense que c'est un réflexe qui te vient d'idées plus ou moins confuses dues à une méconnaissance du comportement des enfants en général. Que les gamines fassent "du charme", ça a existé de tous temps. On le voyait moins avant parce que les enfants étaient moins libres de s'exprimer d'une manière générale. C'est tout.
 Quand j'avais 4, 6, 10 ans, aucun adulte ne demandait à son enfant si il avait un "petit copain" ou une "petite copine" à l'école. Et les enfants n'en parlaient jamais volontiers non plus. Maintenant, on leur pose la question presque dès l'entrée à l'école: ça amuse pas mal les parents (qui ont évolué aussi dans la relation à l'enfant), s'attendrissant que les gosses soient plus en phase avec le réel. Et les enfants parlent volontiers, même sans qu'on leur demande, de leurs "petits copains". Ils se sentent plus libres, plus en sécurité avec des adultes qui prennent maintenant la peine de les écouter, et ont donc moins de retenue. Contrairement à ce que tu pourrais penser, c'est plutôt bon signe.
 Et d'abord, qu'appelles-tu draguer? C'est peut-être un mot un peu fort, non? A cet âge, les enfants ne draguent pas les adultes. Encore une fois, ils testent leur charme, tout azimut, et sans arrière pensée. Ce n'est pas la même chose. Essaie de te souvenir de la manière dont toi tu te comportais avec les "limites" qu'on t'accordait, ou que tu t'accordais.
 Des études ont montré que, même si la télé leur proposent ces "modèles", leurs modèles ils les trouvent d'abord autour d'eux. Pour les "gamines", ce sont leurs mères, les amies de leurs mères, leurs grandes soeurs... Les enfants s'identifient à un "idéal du moi" qui les construit, qui construit leur narcissisme, et qui est loin de les détruire au contraire. Il faut faire la part entre ce qu'ils fantasment (ce qui est normal et a toujours existé, même si ça se voyait moins) et ce qu'ils sont et vivent réellement. Interroge n'importe quel pédopsychiatre, et il te le confirmera.
 [:mcgg]  

thiefaine
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 27/10/2004 à 14:15:14  
 
Habiller comme une gay pride :lol: :lol:

(Publicité)
bouchinelle
Tu cartonnes ! (de 500 à 999 messages postés)
  1. Posté le 27/10/2004 à 16:45:13  
 



Je ne sais pas si tu as des enfants, des filles, mais la mienne, celle de quinze ans, sait faire le tri, et même critiquer, justement, cette politique éditoriale. Ce qui n'empêche qu'elle se jette dessus pour alimenter ses fantasmes. Cet âge est assez contradictoire, conviens-en, mais je pense que, pour peu qu'elles ne soient pas laissées dans la jungle de la conso tout azimut, les filles savent faire le tri. Elles ont leurs valeurs, leur éthique, leur pudeur... Et aussi leurs peurs personnelles. Pour mon cas, celui de ma fille, en fait, comme de celle qui a aujourd'hui 26 ans et qui lisait le même genre de revues, je n'ai jamais eu besoin d'en "rajouter".  



 
 Tes enfants ont la chance d’avoir des parents attentifs, soucieux de leur éducation et capables de leur apporter réponses et soutien le cas échéant,  ce qui de nos jours est loin d’être la règle. On voit trop de parents qui ont baissé les bras, n’ayant pas su dire NON quand il le fallait et incapable de gérer des adolescents, rebelles comme il se doit, à toute forme d’autorité (mais c’est un autre sujet).
 Pour ma part, j 'ai effectivement 2 filles, 21 ans et 13 ans, et un garçon 15 ans. Nous avons  la chance de ne pas habiter en ville mais dans une petite commune rurale de 150 h. Jusqu'en 3ème, mes enfants sont allés (la dernière va encore) dans un collège rural à faible effectif (130 élèves cette année). Autrement dit, les tentations "mode à tout prix" et fringues dernier cri sont inexistantes, et la principale ne tolèrerait pas une tenue, comment dire ... "flashante", implicitement soutenue en cela d'ailleurs par les parents. Les modes de vie sont différents, les valeurs aussi, sans doute, même pour les enfants (attention, nous ne sommes pas des Amish, quand même  :lol: ).  
 

mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 27/10/2004 à 19:35:55  
 

bouchinelle a écrit :

 
 Tes enfants ont la chance d’avoir des parents attentifs, soucieux de leur éducation et capables de leur apporter réponses et soutien le cas échéant,  ce qui de nos jours est loin d’être la règle. On voit trop de parents qui ont baissé les bras, n’ayant pas su dire NON quand il le fallait et incapable de gérer des adolescents, rebelles comme il se doit, à toute forme d’autorité (mais c’est un autre sujet).
 Pour ma part, j 'ai effectivement 2 filles, 21 ans et 13 ans, et un garçon 15 ans. Nous avons  la chance de ne pas habiter en ville mais dans une petite commune rurale de 150 h. Jusqu'en 3ème, mes enfants sont allés (la dernière va encore) dans un collège rural à faible effectif (130 élèves cette année). Autrement dit, les tentations "mode à tout prix" et fringues dernier cri sont inexistantes, et la principale ne tolèrerait pas une tenue, comment dire ... "flashante", implicitement soutenue en cela d'ailleurs par les parents. Les modes de vie sont différents, les valeurs aussi, sans doute, même pour les enfants (attention, nous ne sommes pas des Amish, quand même  :lol: ).
 



 
 :hello:  
 Confidence pour confidence (je ne sais pas si je vais être bref pour une fois), j'habite également une commune rurale (dans les 550 habitants dont la moitié environ au bourg - et nous ne sommes pas des Amish non plus  [:gex] )
 L'an dernier, ma fille cadette allait au collège du gros bourg le plus proche (3500 habitants) qui réunit les collégiens de trois cantons (1500 élèves). Cette année elle est au lycée à Brive, interne comme la plupart de ses copines de collège.
 La mode "dernier cri" (pour autant qu'on sache ce que ça signifie) a depuis longtemps pénétré dans ce collège et, pour peu que les enfants ne dépassent pas le trait plus ou moins tacitement défini, ils se fringuent comment ils veulent. La plupart est "classique", mais néanmoins résolument actuelle. Les tendances sont celles d'aujourd'hui, chez les filles: jupes courtes, jeans taille basse, hauts moulants, strings... Après être passées par la mini plissée façon Tatu, les extrémistes" sont aujourd'hui plutôt "gothic". Inutile de te dire que c'est pareil en troisième au Lycée. Il n'y a pas de punk "ostensibles", mais quelques "punkisants". Mais on ne déplore aucun incident, comme on dit dans la presse.
 La discipline au collège est strictement observée, mais tournée vers le dialogue. Idem pour le lycée où les internes peuvent sortir sans surveillance le mercredi après-midi (avec accord des parents, bien sûr), et ont permission de sortie accompagnée deux soirs par semaine.
 Je connais pas mal de copines et de copains de ma fille et toutes les filles "fonctionnent" comme je l'ai décrit: mêmes revues lues, mêmes musiques écoutées, mêmes propos échangés à propos des garçons, mêmes fantasmes... même inquiétude face à leur avenir.  
 Certains parents sont un peu plus stricts que moi, mais s'entendent en général assez bien avec leurs enfants. Quand elles en parlent entre elles en ma présence (elles ne se sentent pas embarrassées devant moi), les griefs que les filles expriment contre eux dépassent rarement les questions de devoirs à faire au lieu de sortir ou regarder la télé (à les écouter, ce sont presque des affaires d'état). A part une gamine, que sa mère dépressive ne comprend pas trop, et qui se rebelle, certes, mais dans le genre soft, se contentant d'afficher une sorte de cynisme qu'elle n'assume pas vraiment. Quand tu l'écoutes, tu sais qu'elle adore sa mère.
 Je connais la plupart de ces parents, et ils montrent une grande attention qui s'exprime par la compréhension et le dialogue. Pour fêter leur Brevet, par exemple, de nombreux élèves sont sortis en boîte jusqu'à deux heures du mat'. Certains étaient recueillis par les parents à la sortie, d'autres sont allés dormir chez des copains ou copines... Aucun incident non plus.
 Tu pourrais me dire, certes, que "qui se ressemble s'assemble" et que si elles sont toutes copines de ma fille, c'est qu'elles sont élevées à peu près de la même manière. C'est possible. Mais je parle très souvent avec ma fille, et je sais que toutes mènent une vie tout à fait "moderne", sans rien rater de ce qui se passe autour question mode, musique, cinéma, potins, test des magazines  :D , etc... Mais elles restent des ado qui savent où elles en sont.
 Maintenant, c'est vrai que ce n'est sans doute pas la règle partout, et que tout ça n'est que l'exemple que nous vivons. Mais je pense que la majorité des filles se comporte à peu près de cette manière et ne rêve pas plus haut que son âge. Si on prend la peine de lire, et de regarder autre chose que TF1, on est au courant, je pense.
 Pendant les vacances, nous avons reçu trois copines de 6ème de ma fille (on habitait alors dans la région parisienne). Et c'était notable dans ce qui est ressorti de nos discussions. Et je crois que la rebellion qu'expriment les filles dont les parents ont renoncé, si elle semble plus violente, est mesurée dans ses conséquences. J'ai connu pas mal de mômes dans ce cas dans cette cité où nous habitions, et si parfois les relations parents/enfants prenait des allures de guerre de tranchées, c'est justement entre filles, à se raconter leurs petites histoires, qu'elles trouvaient leur équilibre. Avec largement plus de maturité que les garçons.
 [:mcgg]

septh
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 27/10/2004 à 19:38:32  
 
<déviage>
 Comment tu fais, mcgg, pour taper des textes aussi longs ?
 Tu les prépares dans Word ou quoi ?
 </déviage>

(Publicité)
mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 27/10/2004 à 19:43:52  
 

Septh a écrit :

<déviage>
 Comment tu fais, mcgg, pour taper des textes aussi longs ?
 Tu les prépares dans Word ou quoi ?
 </déviage>
 



 :lol:  :lol:  
 Ça m'arrive parfois. Mais en général je les tape directement. Une très... longue habitude.
 [:mcgg]

  1. homepage
adler-x
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 19/04/2005 à 22:15:23  
 
et UPPP pour PPPEP, que cela devrait intéresser...
 tout sur les jeunes filles...  ;-)

anais3
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 19/04/2005 à 22:34:27  
 
il n'existe pas le topic "pourquoi les femmes d'aujourd'hui ont des corps de gamines?"

(Publicité)
etiquator
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 19/04/2005 à 22:37:20  
 

anaiS3 a écrit :

il n'existe pas le topic "pourquoi les femmes d'aujourd'hui ont des corps de gamines?"



 
 :hello:  
 
 [:alexiao:4] Excellent! :lol:  :lol:  [:aadrien]  

chmal12
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 19/04/2005 à 22:43:35  
 

anaiS3 a écrit :

il n'existe pas le topic "pourquoi les femmes d'aujourd'hui ont des corps de gamines?"



 
 c'est peut être parce que c'est pas vrai  ;)  

anais3
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 19/04/2005 à 22:45:30  
 

chmal12 a écrit :

c'est peut être parce que c'est pas vrai  ;)



 je n'y avais pas pensé [:anais3:5]

(Publicité)
mcgg
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 19/04/2005 à 23:08:00  
 

anaiS3 a écrit :

il n'existe pas le topic "pourquoi les femmes d'aujourd'hui ont des corps de gamines?"



 Misère!!! Parle pas de malheur! Tu déc***es, là? Rassure-moi.  :??:  
 [:mcgg]  

dude2005
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 19/04/2005 à 23:19:32  
 

jordy a écrit :

Pourquoi certaine gammine d'aujour'dui ons telle le corps de femme de 25ans ??  


Pour plaire à Jean-Luc L !  :D  :D  :D  
 
 
 
 

moi323moi a écrit :

Ca me permettait de ne pas m ennuyer en cours personnellement ... :whistle:


[:davidoo:5]  Ce n'est pas mon pire souvenir de cet âge-là !  :p

pppep
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 20/04/2005 à 12:22:25  
 

Adler X a écrit :

et UPPP pour PPPEP, que cela devrait intéresser...
 tout sur les jeunes filles...  ;-)



 
 j'ai deja tout ce qu'il me faut!
 et arrete d'etre jaloux!

psyko_pa_rigide
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 20/04/2005 à 17:43:56  
 

anaiS3 a écrit :

il n'existe pas le topic "pourquoi les femmes d'aujourd'hui ont des corps de gamines?"



 
 Un mini-format, c'est plus sympa :
 

  • ça tient dans la poche
  • on jette quand on en a plus besoin
  • y'en a beaucoup à la douzaine
  • les fringues sont moins cheres
  • t'as l'impression de pas vieillir ;)

aftermind
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 20/04/2005 à 18:12:22  
 
pour répondre à la question posée, à cause du nuage toxique et radioactif dû à l'explosion de Tchernobyl??

  1. homepage
unital
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 20/04/2005 à 18:24:37  
 
c'est quoi ces up à outrance :heink:

aftermind
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 20/04/2005 à 18:46:54  
 

unital a écrit :

c'est quoi ces up à outrance :heink:



 
 de quel up parles tu?? :??:  

pppep
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 20/04/2005 à 18:54:44  
 
de celui de adler X pour moi!

austin-pourri
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 20/04/2005 à 19:08:21  
 

cafuron a écrit :

Qu'est-ce qui est avancé? :whistle:



 son pantalon  :whistle:

ramses-ii
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 20/04/2005 à 19:14:46  
 

jordy a écrit :

cafuron >> Ecoute si tu regarde bien les jeunes femme d'il ya 50 ans n'etais pas pas du tout avancer
 
 > msieur ams : Ouias ya la star ac et tout ce merde qui rentre aussi



 
 Jordy, je complète ce que j'ai dit plus haut : malgré ce corps, j'étais habillée comme toutes les gamines de mon âge, d'une façon souvent un peu austère (l'horreur des bas en laine ou en coton qui montaient jusqu'en dessous du genou, par exemple, et les robes qui nous faisaient ressembler à des sacs de patates) mais parfois aussi un peu ridicule (je pense aux petites robes du dimanche qu'on me forçait à porter, avec des volants et des dentelles). Un autre type de vêtements n'était pas admis en ce temps-là et encore moins le maquillage.  
 
 Maintenant, pour répondre à la question du débat : je pense que la façon de se nourrir a une influence certaine sur le développement physique.  
 
 Les gens de nos pays ne mangent plus de la même façon que leurs ancêtres d'il y a un siècle. Par contre, je ne sais pas si un développement accéléré peut vraiment être dû aux hormones contenues dans les poulets que l'on mange dans certains pays. Normalement, une cuisson suffisante doit dénaturer ces hormones.
 
 Pour ce qui est des OGM, je ne pense pas qu'on en consomme tellement et de toute façon, on n'a pas encore suffisamment de recul pour pouvoir tirer des conclusions à ce sujet.
 
 Quant aux vêtements, dans mon entourage, je ne vois guère de gamines habillées comme des stars. Elles portent pratiquement tout le temps des pantalons, des pulls et des blousons.

ramses-ii
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 20/04/2005 à 19:16:15  
 

arob a écrit :

c'était un autre contexte
 Quand j'allais au lycée, j'avais une blouse bleue une semaine, beige l'autre, maquillage strictement interdit, ceci dans un lycée public, alors ce qu'on voyait des filles... :sweat:



 
 Tu as eu de la chance : mes blouses étaient en satin noir !

 Page :
1  2  3  4
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Aller à :