Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
 

2 utilisateurs anonymes
 

 
Page photos
 
     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2
Dernière Page
Page Suivante
Auteur Sujet :

Bac pro informatique : une formation prisée mais menacée

Invité
  1. Posté le 08/07/2008 à 15:24:02  
 
Reprise du message précédent :
 Bonjour,
 Je viens de passer un bac pro mrim en alternance, que j'ai fais au greta toulouse. Effectivement trouver une entreprise n'est pas évident, mais le jeu en vaut la chandelle. Vous pouvez toujours vous renseignez auprès des GRETA pour la formation.

Invité
  1. Posté le 08/07/2008 à 15:36:56  
 
Je viens de passer mon bac pro mrim en alternance, comme toi surement.
 Tu dis avoir fais 4 ans en alternance, c'était quel type de contrat ?
 Car suite à mon bac, je souhaite faire une formation diplomante de niv3 de technicien supérieur en administration réseaux, au cesi.  Seulement la loi dit qu'on ne peut pas faire 2 contrat de professionnalisation dans la même entreprise. La seule possibilité est de passer en contrat pro mais en CDI.

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 17/07/2008 à 00:21:22  
 
Sorti depuis peu d'un Bac pro MRIM, je peux éventuellement conseiller à ceux qui sont motivés de contacter le Greta de Morlaix qui doit encore proposer ce diplôme. Je l'ai passé là-bas mais en 1 an et effectivement le niveau des Maths est plutôt corsé mais bon quand on aime on ne compte pas;)

Invité
  1. Posté le 25/07/2008 à 14:46:10  
 
Chapeau pour le message, juste un truc : ceux à qui ça s'adresse s'en foutent comme de l'an 40, ils savent que quand les conséquences de ces choix désastreux se feront sentir, ils ne seront plus en position de rendre des comptes, et que ça retombera sur leurs successeurs, lesquels, pour tricher un peu et retarder l'échance fatidique, vont devoir "innover" pour que ça leur soit pas reproché à eux. C'est comme le jeu de la bombe, où chacun se dépèche de la refiler au suivant, pous pas sauter lui-même. Ces gens-là de toute façon, auront leur avenir, et celui de leurs enfants, assuré quoi qu'il en soi, prime de ministre, d'ancien ministre, de député, etc, ils pourront même entretenir leurs enfants si, ô comble de l'horreur, ceux-ci devaient suivre une des formations dont ils sont eux-même les "auteurs".

Invité
  1. Posté le 25/07/2008 à 15:42:33  
 
et la poster à Mr le Ministre, qu'il sache que l'auteur de cette lettre n'est pas un  :hurle:  anarchiste et non-représentatif de sa profession

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 07/08/2008 à 22:27:51  
 
Ca ne sert sans doute plus à rien mais ça me ferait plaisir que cette lettre circule un peu plus. Je ne suis qu'un petit prof qui croyait en sa "mission" et qui maintenant se rend compte que tout est fait en dépit du bon sens, que tout le monde se fout de ce que vont devenir les gamins après leur diplôme "Bonux". C'est tellement incroyable ce qui se passe qu'il n'est même pas utile d'être anarchiste pour réagir comme je l'ai fait, il suffit d'ouvrir les yeux. Remarquez, ce qui se passe dans ce pays en général n'est pas mieux depuis quelques temps... Enfin, si ça vous intéresse, j'ai une autre version, identique sur le fond mais un peu revue sur la forme... En tout cas, ça m'a fait plaisir de lire votre réaction, merci. Vous êtes dans l'Education Nationale ?
 Cordialement.

Invité
  1. Posté le 07/09/2008 à 18:49:11  
 
Mrim en alternance existe encore dans certains lycée privés, comme par exemple à orléans...

 Vu le niveau et la mentalité de certains élèves de ma classe (TMEL) je comprends que l'on ferme la section mais pour d'autres ils ont totalement le niveau...

 Sinon il y a le bac pro sen"tr" qui comme me l'a dit mon prof d'électro l'année derniere devrait contenir 80% de mrim...

 il va falloir adapter le bts IG qui est une suite logique  du bac pro. Ce qui va nous ramener a des personnes moins bien formés qu'il faudra former sur le terrain.

Invité
  1. Posté le 11/09/2008 à 20:31:26  
 
Ayant dans la quarantaine, je connaissais les BTS, que le BAC Pro se créait (1986-87)...

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 13/10/2008 à 20:24:20  
 
J'ai fait un CAP ITCF après mon Bac pro mrim et Maintenant  je suis en BTS IG.
 Et totalement pour faire un bts ig option ARLE c'est la formation idéal beaucoup de prof sont triste de l'avoir remplacer par le SEN au lieu de comme c'était prévu garder les 2.

Invité
  1. Posté le 13/10/2008 à 20:27:37  
 
Non tu te trompes beaucoup de professeurs de mrim ont été déçu pas du fait du bac pro SEN mais de la décision rapide de remplacer par le SEN.

 Le bac pro mrim était la meilleur formation pour le BTS IG et très reconnu par les entreprises.

Invité
  1. Posté le 13/10/2008 à 20:34:59  
 
Alors niveau des contrats sa dépend de beaucoup de choses j'en ai eu l'expérience.
 (entreprise voulant mais ne pouvant me prendre,voulant 2 ans mais qui n'on pas pu plus de 1an, surtout par rapport au secteur de l'entreprise de l'OPCA)

 Moi j'ai commencé après le collège le CAP ITCF après le Bac Pro MRIM.
 Et maintenant le BTS IG ( également le BTS IRIS dit plus dur , mais plus réseau après les opinions son diverse...)

 Donc actuellement ma 5e année 1ere BTS IG

 Et egalement attention très attention a tous pour n'importe quel diplôme Au Centre de formation ou vous allez (Sauf CFA CFAIT et Greta ou CCIC pour mes connaissances)

 Car la plus part en alternance  font ça pour l'argent !
 Mauvais prof, eleves en tout genre, mauvais cour, peu d'équipement...

 J'ai juste tapé google le nom des écoles ou j'avais postulé et beaucoup de com sur des forums très négatifs sur beaucoup de centre de formation sur Paris !

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 25/01/2009 à 15:20:15  
 
Bonjour, à tous et à toutes,
 Je tiens a dire que pour moi l'informatique est pour moi une réelle passoin que je porte dans mon sang. En effet depuis l'age de 15 ans je n'ai qu'un rêve devenir Administrateur Reseaux.
 Ayant moi-même été diplômé de bac pro MRIM en 2004 (a l'âge de 22 ans), je peux dire que cette voie mène à la dechéance et au chômage. Je vis dans le sud de la France pres de marseille et je peux CERTIFIE qu'ici ce diplôme n'est pas reconnu par les entreprises.Ma mère etant tombé gravement malade et mon père parti je n'ai pu continué mes etudes en BTS (IG option admin ou IRIS) ou IUT (GTR).Il a donc fallu que j'entre dans la vie active.Mon seul espoir etait soit de me tourner vers le BTS en Alternance, soit d'entrer dans la vie active.Pour le BTS en alternance au bout de pres de 130 entreprises demarchées (fin 2004) je n'ai pas trouvé de stage, il disait que je n'etait pas "experimenté" ou bien que le contrat ne convenait pas.J'ai essayé plusieurs centres de formation pour une alternance comme le CESI à Aix-en-provence où j'ai passé les test deux fois.Il m'ont promis de m'envoyer les resultat des test,et depuis 2005 je les attend toujours. Toujours en 2005, j'ai essayé l'AFPA de marseille mais la psychologue de celle-ci m'a affirmé ; "Je fais passer qui je veux, je fais ce que je veux, si j'ai pas envie vous passerez pas..." J'ai egalement essayé une formation proposée par la CCI de Marseille (Chambre du Commerce et de l'Industrie) qui était un BTS en apprentissage et non pas par contrat pro (contrat que les entreprises preferaient a cette époque par rapport au contrat pro...). Quelle deception on m'a jeté mes resultat scolaires de Bac à la figure tout simplement parce que j'étais un bac pro et non un Bac S car la responsable de cette formation m'a confirmé apres un bref coup d'oeil sur mes bulletins scolaires: "Ici on ne prend que des bac S, e vous venant de bac pro vous n'avez pas le niveau et ce même si vous venez d'un bac STT, car seul les bac S ont acces a ce BTS (BTS informatique de gestion option administrateur )." Pour ce qui est de la vie active les entreprises ne jurent que par le Bac+2!! J'ai demarché de nombreuses entreprises certaines de grande taille avec un service informatique d'autres des entreprises specialisés dans le domaine (technicien a domicile, infogérance...) toutes m'ont confirmé qu'une personne diplômée d'un bac+2 était mieux. Pour exemple une entreprise à Aix-en-pce: il m'ont affirmé  qu'il preferaient employer des diplômé de type Bac+3/+4 pour faire le travail de tech à domicile .Autre exemple, le service informatique d'une clinique  m'affirmé que: "Vous savez monsieur^,vous etes certifiés Cisco (car jai passé les semestres 1 et 2 CCNA plus de 80%) mais c'est la portée de tout le monde ca, il suffit de lire le bouquin et c'est bon,on est certifié!!... "Autre exemple : "non, il nous faut quelqu'un de plus diplômé et de plus expérimenté.."pour un travail tantôt de hotline et de maintence de parc informatique. Et j'en passe...
 Aujourd'hui je suis en CDI chez un FAI en tant que hotliner technique. J'enchaine appel sur appel. ( honnêtment inutile d'etre fortement diplomé en informatique pour ce type de travail, car d'autres personnes que je connais n'ont AUCUNE connaissance en la matière et s'en sortent tres bien même en centre d'appel technique).
 Mon rêve d'adolescent s'est fané d'une bien triste manière.Actuellement à l'age 27 ans je forme tout seul en langage C, C++...etc La passion pour la techonlogie informatique continuera de circuler dans mes dans que mon coeur battra.

Invité
  1. Posté le 25/01/2009 à 17:24:26  
 
Un effort sur le français, syntaxe et orthographe, aurait peut être aidé pour l'admission suite aux tests et entretiens ...

Invité
  1. Posté le 25/01/2009 à 18:23:25  
 
Bonjour, à tous et à toutes,
 Je tiens à dire que pour moi l'informatique est une réelle passion que je porte dans mon sang.
 En effet, depuis l'âge de 15 ans je n'ai qu'un rêve, devenir Administrateur Réseaux.
 Ayant moi-même été diplômé de bac pro MRIM en 2004 (a l'âge de 22 ans), je peux dire que cette voie mène à la déchéance et au chômage. Je vis dans le sud de la France prés de Marseille et je peux CERTIFIE qu'ici ce diplôme n'est pas reconnu par les entreprises.
 Ma mère étant tombé gravement malade et mon père parti, je n'ai pu continuer mes études en BTS (IG option admin ou IRIS) ou IUT (GTR).Il a donc fallu que je fasse un choix. Me tourner vers un BTS en Alternance, ou entrer dans la vie active.
 Pour le BTS en alternance, au bout de près de 130 entreprises démarchées (fin 2004) je n'ai pas trouvé de stage, elles disaient que je n'était pas "expérimenté" ou bien que le contrat ne convenait pas (Contrat de Professionnalisation). J’ai essayé plusieurs centres de formation comme le CESI à Aix-en-Provence où j'ai passé les test deux fois. Il m'ont promis de m'envoyer les résultats des test, et depuis 2005 je les attend toujours.
 Toujours en 2005, j'ai essayé l'AFPA de Marseille mais la psychologue de celle-ci m'a affirmé ; "Je fais passer qui je veux, je fais ce que je veux, si j'ai pas envie vous passerez pas..." J'ai également essayé une formation proposée par la CCI de Marseille (Chambre du Commerce et de l'Industrie) qui était un BTS en apprentissage et non pas par contrat pro (contrat que les entreprises préféraient a cette époque par rapport au contrat pro...). Quelle déception on m'a jeté mes résultats scolaires de Bac à la figure tout simplement parce que j'étais un bac pro et non un Bac S car la responsable de cette formation m'a confirmé après un bref coup d'œil sur mes bulletins scolaires: "Ici on ne prend que des bac S, e vous venant de bac pro vous n'avez pas le niveau et ce même si vous venez d'un bac STT, car seul les bac S ont accès a ce BTS (BTS informatique de gestion option administrateur )."
 Pour ce qui est de la vie active les entreprises ne jurent que par le Bac+2!! J'ai démarché de nombreuses entreprises certaines de grande taille avec un service informatique d'autres des entreprises spécialisées dans le domaine (technicien a domicile, infogérance...).Et toutes m'ont confirmé qu'une personne diplômée d'un bac+2 était MIEUX. Pour exemple, une entreprise à Aix-en-pce, Bugbusters  il m'ont affirmé qu'il préféraient employer des diplômé de type Bac+3/+4 pour faire le travail de tech à domicile .Autre exemple, le service informatique de la clinique de la Casamance de la Polysiane  m'a affirmé que: "Vous savez monsieur, vous êtes certifiés Cisco (car j’ai passé les semestres 1 et 2 CCNA plus de 80%) mais c'est la portée de tout le monde ca, il suffit de lire le bouquin et c'est bon, on est certifié!!... " Autre exemple encore concernant le service informatique de  Médica France : "Non, il nous faut quelqu'un de plus diplômé et de plus expérimenté.."pour un travail tantôt de hotline et de maintenance de parc informatique. Et j'en passe...
 Aujourd'hui, je suis en CDI chez un FAI en tant que hotliner technique. J'enchaine appel sur appel (entrant ou sortant). Et ce depuis 3 ans. Un an chez le FAI Alice et deux ans pour celui dans lequel je suis actuellement. Certes je suis tantôt niveau 1 et tantôt niveau 2 mais je n’envisage pas ma vie entière pendu au téléphone, dont le seul but de traiter un maximum de client sans se soucier  de la qualité du service fourni. Un peu comme un cheval de course, seul le plus rapide est le plus fort.(Et honnêtement inutile d'être fortement diplômé en informatique pour ce type de travail, car d'autres personnes que je connais n'ont AUCUNE connaissance en la matière et s'en sortent très bien, même en centre d'appel technique).
 Mon rêve d'adolescent s'est fané d'une bien triste manière. Actuellement à l'âge 27 ans je me forme tout seul en langage C, C++...etc. La passion pour la technologie informatique continuera de circuler dans mes veines tant que mon cœur battra. Je souhaite simplement rendre mon foyer heureux en faisant le métier que j’aime. Car même si je ne peux peut-être pas devenir administrateur je souhaite au moins être Technicien Réseaux au sens propre du terme.

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 12/10/2010 à 23:15:30  
 
Bonjour,

 Recherchant des informations sur mon ancien lycée, je suis tombé au fil de mes pérégrinations sur cette discussion... J'arrive après la bataille, mais je laisse mon billet tout de même.
 J'ai eu un Bac Pro MRBT en 89, J'ai 40 ans aujourd'hui. Et ca me fait mal de voir comment les gouvernements successifs ( droite ou gauche ) n'ont jamais réellement soutenu ce type de diplôme, alors que les équipes enseignantes sont généralement exceptionnelles en terme d'implication et de compétence sur ces classes.

 Ce bac MRBT a été une vrai chance pour moi, et j'ai même  pu avoir un BTS Informatique Industrielle, et au fils des mes pérégrinations professionnelles, je suis maintenant reconnu comme Ingé. de développement sur Java et autres.
 Cette combinaison BEP électronique pour comprendre le cœur du système, Bac Pro MRBT pour comprendre le monde des réseaux, et le BTS Info Indus pour apprendre le métier du développement, et bien cela me donne une palette de savoir que je ne retrouve souvent pas chez les jeunes ingé de dev a formation classique et monolithique.

 On s'enrichit de nos différence...

 Et les gens qui veulent commencer avec un bac Pro... Et bien si les référentiels était correctement soutenu par les instances décideuses de l'éducation nationale, le déficit d'image et de réputation des bacs pros serait bien moindres... Nous sommes deux bac pro devenu cadres dans mon entreprise. cela devrait être beaucoup plus...

 Je ne sais s'il y a des associations d'anciens élèves de Bac Pro, et s'il y en a beaucoup qui comme moi, découvre sur le tard l'état du sinistre sur ce type de formation. ca vaudrait le coup de monter au créneau...

 Parce que moi, je serais toujours reconnaissant de la chance qui m'a été donnée. Sans le bac pro, je ne sais ou j'en serais aujourd'hui.

 Page :
1  2
Dernière Page
Page Suivante

Aller à :