Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business



|||-  

L'emploi informatique à la traîne pour quelques années

 

» LINUX ET AUTRES : factor23 et 1 utilisateur anonyme
 

 
Page photos
 
     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2
Page Précédente
Première Page
Auteur Sujet :

L'emploi informatique à la traîne pour quelques années

Telecharge​r
telecharger1
Célèbre sur tout le forum (de 30 000 à 99 999 messages postés)
  1. Posté le 25/03/2003 à 17:26:48  
 
L'observatoire de Syntec Recrutement témoigne du recul des offres d'emploi en informatique et télécoms. Les perspectives de reprise restent hasardeuses.

 Lire l'article complet

Invité
  1. Posté le 25/03/2003 à 17:26:48  
 
cet article devrait etre communiqué a tous les etudiants enthousiastes pensant faire de longues etudes pour avoir carriére brillante et bien rémunérée dans l'informatique.

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 25/03/2003 à 17:28:00  
 
Ingénieur informaticien, je suis au chômage depuis plus d'un an comme beaucoup de jeunes diplomés des dernières promotions qui ne trouvent pas non plus de job.Je crois que j'aurais du faire une école de commerce ;)

Invité
  1. Posté le 25/03/2003 à 17:31:40  
 
Oui surtout que ce sont des études longues et le plus souvent payantes et chères qui demandent parfois de faire un prêt important !

Invité
  1. Posté le 25/03/2003 à 19:21:28  
 
Essaie de te spécialiser dans un domaine précis et lance toi (comme tu es au chomage, pas mal de temps libre) dans une branche qui reste en contact avec l'informatique.  Ex : Compta + informatique, ...Avoir une seconde corde à son arc peut pas mal aider.Personnelement c'est ce que j'ai fait.  Cela dit c'est vrai que la demande en informaticien a bien chutée.

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 09:41:27  
 
Moi aussi, j'ai été comme vous sans emploi pendant 3 mois. J'ai mis mon Cv sur des sites de recrutement comme abajob.com et monter et j'ai trouvé mon bonheur.

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 11:09:40  
 
Sorti de l'ecole fin 2002 apres 5 ans d'étude, j'ai mis mon CV sur monster.fr et j'ai recu 10 demandes d'entretien en moins d'1 mois, j'ai trouvé un boulot correct moins d'1 mois apres la fin de mon stage.pour l'informatique au moins, les sites de recrutement en ligne sont assez performant!(vu les conditions economiques actuelles, sachez réduire vos exigences... 300 000 Fr par ans pour un analyste programmeur qui sort de l'école ca existe plus...)Bonne chance.

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 11:37:34  
 
Ce n'est hélas pas mon cas et beaucoup d'amis de promo sortis en Septembre 2002 sont toujours à la recherche d'un job (très peu ont trouvé un CDI ou même un CDD), certains licenciés en Septembre 2001 cherchent toujours !!!Partout on me demande de l'expérience (5 ans en général), comment faire pour débuter lorsque l'on est jeune diplomé ou peu expérimenté ?J'ai eu pas mal d'entretiens mais c'est toujours pareil, on nous met sur une liste d'attente et rien n'arrive même 6 mois après, on nous demande d'être super spécialisé dans un domaine mais bien sur il faut de l'expérience en entreprise que l'on a pas et que l'on ne peut pas avoir...Je ne demande hélas pas 300 000 F par an mais même 180 000 F paraissent astronomiques aux recruteurs. Les ingés qui débutent que je connais sont payés environ 150/160 Kf par an et pas plus !!!

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 11:39:59  
 
Quelle école as tu fait ? As tu fait beaucoup de stages auparavant ? Tu es spécialisé dans quelles technos ?Tu as été embauché dans une SSII ou un grand groupe ?

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 11:47:57  
 
Y'a qu'à lire cet article :http://www.01net.com/article/204439.htmlIl reflète hélas la situation que l'on voit tous les jours quand on est jeune cadre dans l'informatique même avec deux ans d'expérience, il est difficile de trouver quelque chose et la recherche se compte en mois avant d'avoir un entretien.Il y a eu une très forte dégradation entre 2002 et 2003, visible dans les annonces et le nombre d'entretiens que j'ai eu. La guerre en Irak n'arrange rien.

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 12:10:26  
 
Personellement j'ai 27 ans et ais entrepris une reconversion dans l'informatique depuis 2 ans, avant ca je me suis tapé pleins de salles petits boulo et quelques bonnes années de chomage. Car comme vous, je n'ai pas eu les moyens de faire de longues études.Je ne me suis pas engager dans l'info par ambition carriériste ou écononmique, juste parce que c'est la seule chose qui me plait. Personnellement, je suis pres a bosser 10 heures par jours payer le smic a partir du moment ou je travaille a un poste avec lequel j'ai de réelles affinités.Je ne suis pas la pour me plaindre, d'ailleurs je ne suis pas a plaindre. Je voulais juste laisser ce message pour vous dire que vous avez BEAUCOUP DE CHANCE, et que beaucoup aimerais être a votre place. Alors bougez un peu vos gros culs, et arrêtez de vous plaindre.

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 12:13:18  
 
et quand vous trouvez un job, le salaire est déprimant ...

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 12:15:34  
 
interessé ?

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 12:17:25  
 
Ya deux ans, tu n'avais pas besoins de te bouger le cul !

(Publicité)
chris_
Sur la bonne voie (de 100 à 499 messages postés)
  1. Posté le 26/03/2003 à 12:42:23  
 
Je vois pas pourquoi en tant qu'informaticien on devrait gagner plus que dans d'autres secteurs.Faut pas croire c'est pas vos diplomes qui vous garantiront un bon salaire,c'est juste la conjoncture et rien d'autre.Mieux vaut un bac pro en periode de croissance qu'un diplome d'ingenieur en tant de crise

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 13:18:36  
 
Je ne comprends pas pourquoi un jeune diplômé au chômage est plus chanceux qu'un autre chômeur!!! Cette situation est difficile pour n'importe qui, quelque soit son niveau d'étude. Evitons de faire des comparaisons inappropriées... Chaque situation est souvent unique.

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 14:06:03  
 
qui sont les clients?

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 14:39:21  
 
tu es pret a payer combien?

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 14:40:22  
 
fait plutot plombier , electricien ou meme mecano, c'est moins chiant et plus payé.développeur ou pisseur de code c'est souvent la tete dans le cambouis.

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 14:44:07  
 
1 )J'ai fait une ecole d'ingé parisienne : ESME Sudria, et j'ai effectivement effectué 2 mois de stage chaque année, et 5 la derniere.2 ) j'ai été embauché par une SSII, ca devient vraiment dur d'être embauché dans un boîte, grosse ou pme c'est pareil.3 ) je me suis spécialisé 'Décisionnel' - base de donnée, ca marche pas trop mal en ce moment, je suis pas sur d'avoir trouvé aussi facilement si j'avais fait java-.net ou autre langage de prog...

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 14:58:41  
 
ben oui ca peut motiver !!!

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 15:01:35  
 
non, je cherche des gens obimistes ! pas des gens qui voient des problèmes partout et qui ne pensent qu'au flouz.Moi je cherche à créer qque chose ! à créer de l'emploi, à me créer mon propre job. Des gens qui on des couilles ! pas des perdants.

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 15:07:31  
 
désolé.

michel_
Sur la bonne voie (de 100 à 499 messages postés)
  1. Posté le 26/03/2003 à 15:19:05  
 
J'y pense, mais en province. En fait je cherche un/une partenaire plutot commercial(e). J'ai une experience de management et tchenique

  1. Posté le 26/03/2003 à 15:34:28  
 
Je suis d'accord avec Cocktail, d'autres ont oublies malheureusement la chance qu'ils ont

Invité
  1. Posté le 26/03/2003 à 15:47:33  
 
Je me suis payé mes études tout seul, en bossant, Je me suis fait chier à mort pour décrocher un DESS, et je ne suis pas un bourge chanceux ! D'autres (pleins) sont dans le même cas.Le fait d'avoir fait des études longues prouve seulement que j'avais réfléchi un peu avant toi peut-être au sens que je voulais donner à ma vie. Pendant ce temps là : à toi les boulots, un peu plus de thunes, de quiétude et de retraite et chomage, même si je le sais, rien n'est facile. Moi ce fut pareil, les études en plus !Et en plus rien : pas un job, je suis ergonome, en province : pas un productif direct, ça se vend mal, et je t'asure que pas de thunes avec ou sans un diplôme ça reste la même chose : pas de thunes !Moi aussi pour tant mon boulot c'est ma passion !Et en passant : les types qui bossent pour des clopinettes dévaluent leur travail, celui de leurs collègues, et font plaisir aux patrons qui exploitent cette naïveté. La net économie pullule de cette naïveté, que les mouvements ouvriers ont eux évité et combattue bien avant nous ! Tout travail mérite salaire en proportion. Point !Voila

Invité
  1. Posté le 27/03/2003 à 00:27:35  
 
Et pourquoi ne pas s'appuyer sur des solutions, qui sans tout révolutionner, on fait leur preuve sur tant de secteurs d'activite ? L'informatique et les informaticiens sont-ils des éléments tellement à part que ces bonnes solutions sont à écarter ?Ce n'est pas mon avis et c'est pour cela que j'ai lancé le challenge il y a 2 ans en Alsace, et il commence à payer. Mais encore faut-il se concentrer sur les actions et pas sur l'argent, qui doit être un moyen !

Invité
  1. Posté le 27/03/2003 à 00:29:23  
 
Et j'espère que cela n'existera plus, à lidentique de prix fantoches.

Invité
  1. Posté le 27/03/2003 à 00:55:10  
 
J envisage aussi de creer ma boite, si tu es serieux dans ta demarche. Expliques ton projet, quelle clientele tu vises, quel domaine de l'informatique surtout? quel budget es tu pret a mettre? as tu des contacts commerciaux? des partenariat eventuels ( tes ex boites par exemples), bref sois plus explicite. C est peut etre mieux que le debat soit public, qui sait ca peut interesser plein de monde.Sinon concernant le debat de depart, pour moi le seul moyen de sortir de la crise c est la creation d entreprise, non pas sous forme de SSII car pour moi les SSII sont appelles a disparaitre(mis a part les grosses). Ceux qui attendent assis leur boulot ou que les entreprises embauchent risquent d attendre longtemps et risquent d etre décus lorsqu ils auront trouvé. Mais bon c est mon point de vue.

Invité
  1. Posté le 27/03/2003 à 07:41:08  
 
tu ne comprends pas pourquoi un jeune diplômé au chômage est plus chanceux qu'un autre chômeur? ...ben ca veut dire que t'as vraiment rien compris alors... un jeune diplomé a toujours l'espoir, si petit soit il, de bosser a un "vrai emploi" c'est à dire qui correspondrait a ses envies personnelles, et correctement rémunéré. Un chomeur sans diplome le seul espoir qu'il peut avoir c'est de faire caissier a carrefour ou de se tuer la santé pendant 40 ans sur un chantier.L'espoir, c'est là toute la difference.

Invité
  1. Posté le 27/03/2003 à 07:58:03  
 
Je suis parfaitement d'accord avec toi sur le fait que certains (peut être, comme toi) qui à la base ne sont pas issus de millieux plus ou moins aisés réusissent à faire de longue études. Mais explique moi pourquoi il est statistiquement prouvé que les enfants de cadres se retrouvent souvent cadre et les enfants d'ouvriers souvent ouvriers ? ce serait juste une question de génétique ? les enfants d'ouvriers seraient plus cons que les autres ?Beaucoup font des études en bossant à côter pour les financer. Mais combien de cela réussissent  vraiment ? combien ont abandonné car il ne pouvaient assumer conjointement travail et études ? La naïveté ce n'est pas de donner la priorité au plaisir plutot qu'au fric, mais de croire que encore dans notre bas monde l'égalité des chances existe.

Invité
  1. Posté le 27/03/2003 à 08:03:21  
 
Electricien j'ai déjà fait...mais bon tu sais, brancher des va-et-vient toute la journée et bouffer la poussière de la rainureuse toute la journée c'est pas mon trip.Plombier j'ai déjà fait aussi, dans la plomberie industrielle, ca aussi ca m'a vite gavé...

Invité
  1. Posté le 27/03/2003 à 09:48:37  
 
C'est ta vision des choses ! Comme je l'ai dit, chaque situation est unique. Un jeune diplomé peut être autant la m... lorsqu'il perd son emploi qu'un non diplomé. On peu très vite se retrouver sans rien, crois-moi. Par contre, c'est un autre sujet, il est évident d'atteindre un "niveau social" plus élevé avec un diplome que sans. C'est notre société qui veut ça.

Invité
  1. Posté le 27/03/2003 à 12:21:44  
 
Tu as parfaitement raison : l'injustice sociale est un fait : les gosses de riche le restent et le deviennent. Peu échouent : ils ont le milieux, la culture, les contacts et une certaine sécurité. Les autres galèrent plus ou moins. Et quand ils ont leurs diplômes, comme moi, il doit leur manquer "la gagne" ou la hargne, ou un "je ne sais quoi". Je suis même pour changer radicalement ces états de faits, en passant par l'élimination du capitalisme (et des "..ismes" d'ailleurs" ).Mais tu ne peux pas être aussi hargneux envers les autres, même gosses de familles aisée, leur souffrance vaut la tienne (ensuite qu'ils comprennent la tienne est une autre paire de manche). Leur apprentissage est peut être même plus douloureux pour eux que pour toi (qui sait, ils y sont pas habitués les types qui à 25 ans sortent avec un diplôme d'ingé). Mais là encore ne mélange pas ta hargne de ne pas être du bon côté de la barrière et ta farouche volonté d'en faire partie, au moins en apparence, en pissant du code pour nada : là tu confortes tous ceux qui ont pour habitude d'utiliser justement les désirs des gens des classes inférieures de "s'élever" à n'importe quel prix : ils les exploitent, les payent presque rien, et ces smicards du code sont contents parceque on ne leur a pas demandé de bouger des palettes pendant 8 H: ils t'arnaquent en te faisant croire que tu n'as pas le choix, et eux ce sont des gosses de riches, qui le savent, en sont fiers et méprisent ta volonté de te "rabaisser" (à leurs yeux du moins) pour frôler leur monde.Et pus juste tu es trop hargneux et vindicatif : dans le fond je suis d'accord avec toi, pas sur la forme (élevé dans un milieu militant communiste, je connais cette façon d'apostropher les suppots du patronat, grand anges du mal). Nuance un peu, ou radouci toi au moins, sans perdre de ta volonté de changer les choses, ni faire de cadeau aux hyènes sociales non ?

Invité
  1. Posté le 27/03/2003 à 13:25:46  
 
Ca rejoint ce que je voulais dire.

Invité
  1. Posté le 28/03/2003 à 12:25:56  
 
bon...je me suis peut être mal expliqué alors...Je suis totalement d'accord avec toi quand t'écris qu' un jeune diplomé peut être autant dans la merde qu'un autre. Matériellement c'est clair que c'est la même galère, si t'as pas de tune, t'as pas de tune. Mais psychologiquement je pense que c'est moins difficile. Pour imager la chose, je pourrais comparer ca au mecs qui crêvent la dale en Afrique, à mon avis le plus dur pour eux ce n'est pas de ne pas pouvoir manger aujourd'hui...mais de savoir que demain ils ne pourront pas manger non plus, ni après demain, ni le jours d'après.Le mec qui n'as pas de diplome et qui a un boulo de merde il sait très bien que demain il aura aussi un boulo de merde, et souvent jusqu'a la fin de sa vie. Bon ok, il ne faut pas être si négatif, certains s'en sortent mais ils deviennent de plus en plus rares.

Invité
  1. Posté le 28/03/2003 à 13:04:58  
 
je dois avouer que c'est pas con ce que t'as écris, ca donne a réflexion. En tout cas en partie... là ou je ne suis pas d'accord c'est quand tu dis que je veux faire partie de "leur monde". Je ne veux pas en faire partie, je m'en fout. Si je peux accepter des payes moins importantes pour le même boulo ce n'est pas pour me vanter de pisser du code ou autre, pour avoir une apparente position sociale plus ou moins élevé. Si je serais prêt à accepter une rémunération moins importante c'est parce que ce n'est pas le fric qui me motive.Je vais te dire, hier j'ai eu un entretien, le type m'a demandé mes prétentions salariales, et là j'ai réellement bloqué, car en fait je n'avais même pas pensé à la question... tout simplement parce que ce n'est pas ca qui me motive, je m'en fout completement (mais je ne dis pas que ce sera toujours le cas).je sais, ce n'est pas très courant comme état d'esprit de nos jours.... Mais bon c'est vrai qu'à la limite ce n'est pas plus mal, sinon on serait tous payé réellement une misère. D'un autre côté si tout le monde travaillait pour le plaisir et pas pour le fric ce serait pas si mal (faut pas rêver...)Là ou je te rejoins aussi c'est sur les "..ismes"...comme a dit je ne sais plus qui, le capitalisme c'est l'exploitation de l'hommme par l'homme, le communisme c'est l'inverse.

Invité
  1. Posté le 28/03/2003 à 16:24:06  
 
Je viens de relire tes réponses à moi et à je-sais-plus-qui sur l'avenir des diplômés et des sans diplômés.tu as RAISON ! Et moi, même diplômé, je commence à songer à bouger des palettes, et ce pour longtemps, tellement y'a rien, ou alors 'faut vendre son âme.Je me suis sans doute mal exprimé dans mon mail précédent : je sais que tu ne veux pas faire partie de leur monde : tu veux faire partie de ceux qui "se la dorent" dans le sens où tu n'as plus à survivre pour trimer  , mais travailler pour vivre, et encore de ta passion. Mais pour eux (les patrons et autres dirienats de la nouvelle économie), c'est du pain bénit tous ces gens qui sont prêt à sacrifier un salaire descent sur l'autel des conditions de travail : tout ça parcequ'on est conditionnés à accepter tout et n'importe quoi sans se rebiffer, en choisissant la voie de la moindre implication, et de la solution la moins pire (pas la meilleure). Eux sont habitués à maneuvrer les espoirs et désespoirs des salariés : sois content d'être informaticien, même pour une misère, ou retourne trimer ! Leur force est de ne pas (trop) souffrir d'état d'âme, là où tu te dis que c'est pas possible que ce soit vraiment ce qu'ils pensent (souvent sans s'en rendre vraiement compte d'ailleurs). Pourtant l'économie permettrait des rémunérations équitables, y compris pour l'hémisphère Sud de la planète :D'autres voies sont possibles, mais elles nécessitent de bouger des univers d'inertie culturelle : pas encore notre génération, mais gardons espoir.Pour un exemple sur les manipulations de pensée concernant retraites et chomage, pour nous fourguer des fonds de pensiosn:  j'invite tous le monde à lire ceci : http://acrhone.free.fr/textes/bifurcation.htm.OUF !  A bientôt !

Invité
  1. Posté le 28/03/2003 à 22:33:40  
 
Les entreprises ne pourront pas reculer longtemps leurs investissements, plus elles les retardent et plus le rebond sera violent, on devrait avoir une eclaircie en mai/juin suivi d'une reprise plus franche en fin d'année.Tenez bon )

Invité
  1. Posté le 31/03/2003 à 21:09:21  
 
n'oublie pas que tu es en période d'essai...ce n'est pas di que dans 3 mois, tu ne changes pas ton pseudo...pour rappel un contrat en Intérim c 10% de prime à la fin alors qu'une période d'essai rompu c nada !

 Page :
1  2
Page Précédente
Première Page

Aller à :