Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business



|||-  

Délocalisation, suite...

 

1 utilisateur anonyme
 

 
Page photos
 
     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur Sujet :

Délocalisation, suite...

Telecharge​r
telecharger1
Célèbre sur tout le forum (de 30 000 à 99 999 messages postés)
  1. Posté le 03/03/2004 à 11:14:22  
 
Désolé de hurler avec les loups, mais il y a des jours où la presse, supposée spécialisée, me fatigue à force de généraliser des cas spécifiques, sans aucune analyse sérieuse.

 Lire l'article complet

Invité
  1. Posté le 03/03/2004 à 11:14:22  
 
USA (software)Inde (software et externalisation)Chine (hardware)Ces 3 puissances vont bientot diriger la planète informatique, si ce n'est déjà fait.Dont 2 pays du tiers-monde, et pas vraiment enviablesMéfions-nous d'une telle dépendance

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 03/03/2004 à 14:34:58  
 
A force de crier au loup...Franchement la delocalisation ne touche que les gros volumes.Les gros volumes sont essentiellement générés (a deux trois exceptions pres) par lesdit "Grands Comptes" qui ont deja tres peu de ressource en France (par rapport à leur ressources totales).De plus il existe de nombreuses entreprises françaises compétitives sur des marchés précis (donc des PME/PMI) que les seuls coûts du transport Chine->France rendent compétitives...Arrétons de croire ce que de "grands journalistes" économiques invente et que de "grands" instituts statistiques nous prévoient (rappellons nous toujours de l'élection présidentiel...Ca relativise toujours les choses).

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 08:29:12  
 
Vous n'avez pas remarqué ??Les Chinois ne disent jamais Non, et ont toujours le sourire, je crois qu'ils appellent ça: La Face.Ils sont gentils les chinois.Il est beau notre fromage: 35 heures (pour les grandes entreprises, le petits eux ils attendront...)la sécu, les congés payés, la retraite ( bien payée mais pour les fonctionaires uniquement !!)Bref le peu qui nous reste, je crois bien que les chinois l'ont vu ...Je crois bien que si nous n'avons pas compri ce qu'est la guerre économique, le réveil sera dur!!!

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 08:46:25  
 
Qui possèdent la presse, les chaînes de télé, les radios,... qui désignent à longueur de temps les français comme des nantis? les multinationales.Qui a intérêt à maintenir la pression sur les salariés en licenciant "préventivement", en menaçant de délocalisation, en dénonçant toutes les protections sociales (chomage, santé, retraite...)? les multinationales.Qui sont les multinationales? une poignée d'individus qui se moquent des lois nationales et font toujours appel aux moins-disants. Pout s'en mettrent toujours plus dans les poches.

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 09:12:37  
 
La chute était prévisible, mais elle m'a quand même bien fait rire...

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 09:28:55  
 
y'a pas que les multi nationales en france !! faut savoir que la majorité des emplois sont gérés par des TPE et PME !!!Et puis arrêtes de taper sur les multinationales,quand en france il y a bien plus de salariés véreux que de patron véreux...Je crois qu'en france, les salariés ne percutent pas que leur salaire net coute le double à l'entreprise !!!

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 10:15:09  
 
Eh Jean Claude, il faut continuer la délocalisation, si bien que dans peu de temps, plus de salariés véreux, il n'y aura plus que des ex salariés véreux au chomage et des retraités !  Tu me diras ainsi il n'y aura plus non plus de patron vertueux

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 10:22:04  
 
De toutes façon, on y va tout droit(d'ailleur on est déjà dans le mur !).L'Europe de l'ouest(hors angleterre) a la plus petite croissance économique au monde... Même l'afrique a une croissance supérieur à l'Europe !

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 10:46:52  
 
Je ne pense pas que nous devions nous contenter de penser que le processus est irréversible, il faut du courage politiquement pour arriver à équilibrer la délocalisation et ce qui doit rester fait et élaborer chez nous! Le problème c'est que le courage politique n'existe pas chez nos hommes en place, on préférera légiférer sans se mouiller, voir les signes ostentibles de trouille religieuse !

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 10:55:19  
 
Je suis d'accord avec toi, il n'y a pas de courage politique, mais ce manque de courage est essentiellement dû l'attitude des salariés français... eh oui, en france on ne veut plus faire d'effort socialement, sachant que le cout des avantages sociaux en france est incroyablement élevé, c'est impossible de toucher à ça(merci les syndicats!!).Franchement, vous supprimez la moitié des charges sociales et vous verrez combien de salariés vous pouvez embaucher en plus, ou bien toujours en supprimant la moitié des charges sociales, vous versez ce montant aux salariés, vous allez voir si la consommation va pas augmenter !Quelqu'un qui touche le smic, soit environ 1000euros net par mois, et du jour au lendemain il touche 1500euros, il va forcement les dépenser donc créé de la consommation, donc des emplois...VOTER pour moi !!

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 11:30:36  
 
Pourquoi pas directement aux chômeurs. C'est eux qui vont faire augmenter la consommation, quand on leur en donnera les moyens.Arrêtons de nous battre pour des emplois. Il n'y en a pas assez pour tout le monde, alors partageons-les et prenons 5 mois de congés payés par an...

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 11:39:35  
 
FAUX, si la France avait un autre systeme sociale comme d'autre pays développé(je ne citerais pas de pays pour éviter que ça dégénére), eh bien la France aurait 5 millions de postes à pourvoir.C'est fou ça, et c'est pas moi qui le dis mais les hommes politiques (Gauche comme Droite)...A méditer...

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 11:58:43  
 
C'est bizarre, mais l'analyse des politiques semble être différente : ils ont préféré baisser les tranches supérieures de l'impot, pour relancer la consommation ( peut-être de crainte que les "riches" soumis à l'ISF ne se délocalisent en Angleterre ou en Inde ? )

(Publicité)
Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 12:56:12  
 
Ton député ne fera rien contre l'opinion nationale !Autant en parler à mon cheval...Sans déconner, tant que les français ne comprendront pas qu'il faut tout revoir, on avancera jamais.Puré, ce sujet me tiens à coeur, c dingue ça !

yaya_
Sur la bonne voie (de 100 à 499 messages postés)
  1. Posté le 04/03/2004 à 12:58:55  
 
Comme l'auteur de cet article, je suis très méfiant sur les modes des auteurs de la presse économique (et de la presse en général). Le mouvement actuel de délocalisation est-il un vrai mouvement de fond ou bien est-il grossi par les journalistes ? Bonne question.Mais, ca fait des décennies que les "bien penseurs" qui font la morale en France nous expliquent qu'ils faut que nous soyons plus solidaires des pays du sud et que nous devons les aider à se développer pour qu'ils se rapprochent de notre niveau de vie.Et bien, certains pays du sud sont en passe de réussir cette transition. Pourquoi alors s'étonner que cette solidarité se fasse sous la forme d'un transfert du travail ? C'était prévisible.Dans une délocalisation, il y a 3 parties :- Le salarié Français qui perd son travail- L'actionnaire qui voit augmenter ses marges, ou qui les conserve en baissant ses prix de vente- L'employé Indien. Mais de celui-là personne n'en parle jamais, sauf pour dire qu'il est exploité, sans droits sociaux..... Ce qui est vrai. Mais il a l'air heureux pourtant le salarié indien. C'est toujours mieux que de travailler 7 jours sur 7, courbé en 2 dans les rizières, les pieds dans la boue et pataugeant entre les rats et les serpents.Ce que je veux dire, c'est qu'on ne peut pas avoir tout et son contraire en même temps.Juste une info, il ya 200 Millions d'abonnés au GSM en Chine. Ca casse le modèle de l'ouvier exploité dans des usines géantes, façon citées ouvrières du nord de la France, non ? Même si ces citées existent. Le développement de la Chine, ce n'est pas que ça.

yaya_
Sur la bonne voie (de 100 à 499 messages postés)
  1. Posté le 04/03/2004 à 14:23:32  
 
C'est un principe économique bien connu.Il vaut mieux payer quelqu'un à ne rien faire que le payer à travailler. Autre principe bien connu.Mdr

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 15:07:46  
 
qui ne sont que conséquences de celles que vous avez enoncées."- L'actionnaire qui voit augmenter ses marges, ou qui les conserve en baissant ses prix de vente "- si le prix de vente diminue, c'est le consommateur qui gagne la différence et il est bien une partie.- si la marge de l'actionnaire augmente, cumulé avec le point "- Le salarié Français qui perd son travail ", celà signifie qu'à production égale, de nouvelles ressources sont disponibles, du capital et du travail, ce qui ne tardera pas à être mis en oeuvre pour réaliser de nouveaux business.Bien entendu la période de transition est dure pour celui qui perd un emploi et doit en trouver un autre, voire de changer de métier, mais il lui appartient d'être à l'écoute de son marché pour tenter d'anticiper ces changements et prendre sur lui la responsabilité de se préparer à ces changements.Un métier à vie, celà signifie que le monde ne change pas, et celà n'a pas de sens.Regardez l'Histoire, la disparition d'anciens métiers n'a pas laissé la totalité de la population sur le carreau bien longtemps, celà a juste été une opportunité pour la création de nouveaux métiers.Le Monde change, il faut s'y faire. Vouloir que le Monde ne change pas, c'est un voeux irréaliste et surtout totalitaire car pour que les métiers ne changent pas, il faudrait que les désirs des gens ne changent pas et donc pouvoir contrôler ces désirs ou tout du moins, limiter par la force ce à quoi ils pourront prétendre avoir accès car ce n'est que celà que peut faire un gouvernement totalitaire, intervenir dans le domaine matériel.

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 15:13:05  
 
Votre propos sur le courage politique signifie que le politique devrait intervenir entre deux contractants volontaires sur le simple fait que l'un des deux ne vous a pas choisi, vous, pour réaliser ce contrat ????C'est de l'interventionnisme pur et simple dont vous parlez-là, une version soft politiquement correct du communisme soviétique. De plus, dans votre contexte, celà serais applicable SI l'autre est un étranger, càd qu'en plus d'être interventionnisme socialiste, vous tenez des propos pretectionnistes et donc nationalistes ?Il me semblait que les discours nazis (national-socialistes) étaient mal vus... Ah, j'avais oublié, sauf lorsque des socialistes eux-mêmes les tiennent...

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 15:27:15  
 
Cher Monsieur, je crois que vous n'avez pas lu le contenu exact de mon message, loin de faire un rapprochement au combien facile et simpliste avec des pratiques des extrèmes d'hier et d'aujourd'hui, il me semble qu'en France il existe déjà certains outils ( lois,...) pour faire face à des problèmes pour lesquels on refuse (les politiques quelques fut leur bord) d'appliquer simplement la loi ! D'autre part, si défendre les hommes et les femmes qui veulent et surtout ont besoin de travailler passe par santionner les sociétés qui sous prétexte d'augmenter encore leurs bénéfices et le versement à leurs actionnaires, c'est du socialisme ou du protectionnisme ou encore d'autres termes en isme, alors OUI ! Nous avons besoin de travailler pour que la société soit équilibrée et qu'un jour nous ne nous trouvions pas en situation de guerre civile, les affamés et laissés pour compte d'un côté et les travailleurs "privilégiés" de l'autre! Attention les ni ni isme veille !!!!

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 16:01:32  
 
Votre présupposé est que l'on vous doit un travail et donc que si quelqu'un ne vous en propose pas un, par là même il vous viole.Mais prétendre que quelqu'un vous doit quelque chose signifie qu'il est votre obligé. càd qu'il est d'une manière ou d'une autre, votre esclave. Etendu à l'ensemble d'une population et imposé par la force de l'Etat s'appelle le Socialisme. Car dans l'Etat socialiste, il est bien chargé de répartir qui DOIT travailler avec qui à produire quoi pour qui.D'autre part, quelle différence faites vous entre le fait qu'un individu propose un emploi à une personne habitant une zone géopolitique appelée France ou à une autre personne habitant une zone géopolitique appelée Chine ou Inde ?Si vous y voyez une différence, c'est que le critère de préférence nationale est prépondérant pour vous. Donc, quand je qualifie vos propos de propos nazis, si les mots ont encore un sens, je le fait en connaissance de cause. j'appelle un chat, un chat, simplement.L'illusion de l'Etat totalitaire a fait trop de morts dans le Monde, je ne peux accepter que cette idéologie soit distillées dans la moindre discussion de comptoir sur un forum ou ailleurs.

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 16:16:10  
 
Monsieur,Je ne vous permet en aucun cas de qualifier mes propos comme vous le faites ! D'autre part, je n'ai jamais dit qu'il était nécessaire que l'on vous trouve du travail, mais qu'il était nécessaire,  que celui qui souhaite vivre de son travail puisse, à la hauteur de ces compétences, en trouver! Les propos que je tenais n'ont rien à voir avec une quelconque préférence nationale, mais une réflexion sur la nécessité de s' interroger sur une société basée uniquement sur l'argent et la rentabilité ! Je vous défie de trouver autre chose dans mes propos. Je pense qu'en aucun cas vous ne devez fréquenter les zones dites sensibles, si vous le faites un jour, vous comprendrez que le désespoir de certains puissent poser un cas de conscience au beau parleur et donneur de leçon que vous êtes.

Invité
  1. Posté le 04/03/2004 à 17:42:25  
 
Monsieur,Quand vous dites "il [est] nécessaire, que celui qui souhaite vivre de son travail puisse, à la hauteur de ces compétences, en trouver", je suis tout à fait d'accord avec vous, mais celà ne veux pas forcément dire que l'on doit obliger des employeurs à embaucher des nationaux.Sur le rapport à la rentabilité au niveau d'une société, je ne comprends pas le sens de ce propos. La rentabilité économique est une notion ayant trait aux entreprises. Une entreprise existe par la volonté de ses créateurs pour faire du profit. C'est sa raison d'être, je ne comprends donc pas comment on pourrait leur reprocher celà. A moins de vouloir supprimer/interdire les entreprises ?Concernant les zones dites sensibles, vous devez bien reconnaître qu'elles pour l'immense majorité une prouesse politique de type soviétique. l'architecture de ces cités en portent la trace, ainsi que leurs noms d'ailleurs, souvent à la gloire d'un lenine, d'un autre tyran ou bien d'un "intellectuel" les ayant bien inspirés.De plus, n'oubliez pas que les "défavorisés", sont pour les politiciens une clientelle politique assurée. Ils vaut mieux pour eux qu'ils restent pauvres et qu'il y en ai plus. D'où les politiques d'assitanats, au lieu de vrai tremplin pour l'autonomie. A qui profite le crime ? je vous le demande.

Invité
  1. Posté le 05/03/2004 à 14:33:11  
 
Si préférer son voisin ouvrier à l'ouvrier qui vie en Inde, c'est du nationalisme.Si penser que les moyens de production devraient appartenir à ceux qui produisent et pas à des retraités californiens, c'est du socialisme.Alors là vraiment, celui qui pense ça, il est pas politiquement correct

Invité
  1. Posté le 05/03/2004 à 19:33:11  
 
Mister le libéral-moralisateur,je vous souhaite bien du bonheur après que vous ayez perdu votre emploi, et que vous vous retrouviez bien obliger d'aller faire la queue à l'ANPE pour chercher une formation de reconversion dans un métier que vous détestez.Réfléchissez en prenant en compte le plus de points de vue possibles, en essayant de vous mettre à la place de chaque partie dans un de ces points de vue.Cordialement

Invité
  1. Posté le 06/03/2004 à 05:26:45  
 
Au lieu de blablater le Vincent il a qu'à aller faire Mumuze avec les Clodots, histoire de boire un coup. Ou aller dans les bas quartiers de Sarcelles: si y tiens une heure j'lui paye une bière! Y s'prens pour du suprême d'intello celui-là?

Invité
  1. Posté le 08/03/2004 à 10:06:03  
 
la disparition de metiers n'est pas si frequenteles reconversions n'ont pas ete evidentes dans d'autres secteurs delocalises : charbonnages, metallurgie, textile etccertaines zones restent sinistrees comme dans le nord de la france des dizaines d'annees apres l'arret de l'outil industriel.

Invité
  1. Posté le 08/03/2004 à 15:35:05  
 
Je pense que j'ai dû mal m'exprimer. *Le nationalisme est une action du champs politique, càd du champs de la contrainte. Rien à voir donc avec les options personnelles. - Ainsi, la question n'est pas de préférer tel ou tel pour telle raison, car chacun me semble être libre de vouloir faire ce qu'il veux avec qui il veux. Mais bien justement, la vraie question est de savoir si quelqu'un peut entraver des personnes dans leur volonté de faire quelque chose ensemble.Càd concernant le débat sur l'offshore si quelqu'un peut entraver un employeur d'employer un étranger sur le simple fait que c'est un étranger. Là oui, dans ce cas, la loi qui instaurera cette discrimination sera belle et bien une loi nationaliste et xénophobe.- Sur la propriété des moyens de production, je ne sais comprendre votre remarque car si votre propos est de savoir si elle doit être réservée aux nationaux ou pas, ce critère politique serait bien entendu nationaliste / xénophobe. La propriété est au propriétaire légitime càd les actionnaires actuels, car l'action est un titre de co-propriété de l'entreprise. Les actionnaires auront obtenu ces actions soit en étant des les fondateurs initiaux, soit dans ceux qui auront ajouté du capital ensuite, soit de ceux qui auront acheté des actions aux précédents légitimes propriétaires de ces actions.L'ambiguité de votre propos est que l'expresssion " les moyens de production devraient appartenir à ceux qui produisent" est en l'état même dans les propos des tenants de la lutte des classes marxiste, en sous-entendant que "ceux qui produisent" sont les "travailleurs exploités par les méchants entrepreneurs capitalistes". Pourriez-vous eclaircir ces points que je comprenne mieux votre propos ?Merci.

Invité
  1. Posté le 08/03/2004 à 15:43:32  
 
Les zones sinistrées ont souffert d'avoir été subventionnées pour faire durer des emplois qui n'avaient plus raison d'être.Si le politique n'était pas intervenu, les entreprises de ces secteurs auraient dû tour à tour fait faillite graduellement, sur une période bien plus longue, et depuis bien longtemps, permettant ainsi à tout un chacun de se reconvertir à son rythme, considérant bien sûr qu'un licensiement n'est facile pour personne. Mais si toute une région tombe au chomage d'un coup, la recherche d'emploi sera bien entendu d'autant plus difficile. Et c'est bien la résultante de l'action politique qui a fait vivre sous perfusion ces activités et dès lors que le gouffre était trop important, ils ont arreté de les subventionner, ainsi ce sont bien des régions entières qui sont tombées d'un seul coup. Et de celà, bien peu de gens pourront effectivement s'en relever.

Invité
  1. Posté le 08/03/2004 à 15:49:39  
 
Vous me dites de réfléchir en prennant en compte le plus de points de vue possibles, et c'est ce que j'essaie de faire en ne me focalisant pas sur l'emploi d'un type particulier de métiers à un instant donné. Car quelque soit le point de vue pris, si l'action politique vise à promettre de contrôler l'irrémédiable incertidude de la Vie, c'est la Vie elle-même qu'il lui faudra contrôler, et ainsi le gouvernement devra tout contrôler. Et le totalitarisme sera à l'oeuvre. Au passage, totalitarisme signifie que le gouvernement contrôle tout.Au contraire, c'est en laissant les individus trouver eux-mêmes leur mode d'organisation sociale qu'il vivront d'autant mieux en harmonie.

Invité
  1. Posté le 08/03/2004 à 21:08:23  
 
je ne suis pas sur que cela explique tout. Les politiques sont parfois mauvais je lme concede mais a ce point il ne faut pas exagerer. cela a probablement eu un effet, c'est possible.Neamoins que ces regions soient toujours sinistrees apres des dizianes d'annees (va voir dans le nord ou en lorraine) demontre une grande difficulte a de velopper de nouvelles activites.C'est d'ailleurs la meme chose dans certaines zone industrielles d'angleterre (pays de galles) Dans ce domaine la desindustrialisation est toujours en marche , arcelor va fermer dans les annees suivantes des usines en lorraine, belgique, allemagne et ouvrir des usines en Chine Y a pas que l'info quio est concernee par les delocs

Invité
  1. Posté le 09/03/2004 à 13:31:18  
 
la france est touchée de plein fouet aussije viens de lire dans le dernier capital que business objects (pour rappel un des seuls editeurs de progiciels bien francais) a delocalié tous ses ingenieurs parisiens en inde (avec le choix tu vas bosser la-bas a un salaire -x % ou c'est la porte)

Invité
  1. Posté le 25/03/2004 à 21:18:47  
 
je pense qu'il faut arreter de faire de l'optimisme béat, le pb de la délocalisation arrive à grands pas ne va t-on payer notre petit confort et nos avantages conquis par de multiples combats , d'autres aujourd'hui ont faim ,les cerveaux ne partiront pas car en inde ou ailleurs ils en ont de bien meilleurs que nous,même les services sont et vont être délocalisés.qu'allons nous devenir des spectateurs d'une mondialisation en marche et dont le processus est irréversible. pour moi l'avenir est tres sombre et quel gouvernement peut se vanter de modifier cette tendance ???

Invité
  1. Posté le 04/05/2004 à 19:18:00  
 
Je suis sur qu'un indien ferait ton boulot pour 10 fois moins cher.IL faut que tu t'en rendes compte.Pour info, le cout du salaire, est marqué depuis déja plusieurs année sur la fiche de paye. Tu n'as pas de fiche de paye ?Serait tu un SDF ?

 Page :
1

Aller à :