Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business



|||-  

Proche-Orient : un espoir de paix passe par genève

 

flashover
Ajouter une réponse
 

 
Page photos
 
     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Proche-Orient : un espoir de paix passe par genève

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
dbland
dbland
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 26/10/2003 à 21:26:30  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Les durs rejettent le plan proposé par des Palestiniens et des personnalités israéliennes de gauche, sous l'égide de la Suisse.


 Pourquoi tant d'honneur pour tant d'indignité ? L'on peut résumer à ces quelques mots les réactions suscitées par les quelque 50 pages du pacte de Genève, un projet d'accord de paix conclu il y a une dizaine de jours entre des personnalités israéliennes, dont l'ancien ministre de la Justice Yossi Beïlin, et palestiniennes (Libération du 14 octobre). En effet, si cet accord n'est qu'un « leurre », comme le qualifient ses détracteurs, pourquoi a-t-il provoqué de tels flots d'encre, sinon de haine ? « Ces accords sont plus dangereux que ceux d'Oslo », a tonné le Premier ministre israélien, Ariel Sharon. « Les criminels d'Oslo remettent ça », grondent les opposants à cette initiative de paix.
 
 « Illégitimes ». Pour l'heure, l'opinion publique israélienne se montre réticente, à en croire un sondage du quotidien Yédiot, au lendemain de la publication des grandes lignes du texte (lire ci-après) : 59 % contre, 39 % pour. Réticence qui se comprend mieux à la lecture des réponses à propos des contacts pris par les « négociateurs » israéliens avec les Palestiniens, « sans autorisation gouvernementale » : 69 % les jugent « illégitimes » contre 26 %. C'est le reproche principal adressé tant par le président israélien, Moché Katsav, que par les ministres. Shaul Yahalom, député influent du Parti national religieux, a été jusqu'à invoquer les foudres de la loi, sous le chef de « trahison en temps de guerre », et à suggérer la peine prévue, « la peine de mort »... Le Procureur général de l'Etat, Elyakim Rubinstein, a refusé sa plainte et renvoyé sagement le tout au « débat politique ». Vendredi encore, la Haute Cour de justice a débouté deux plaintes contre les initiateurs des accords de Genève.
 
 Depuis la révélation de ce plan, il n'est pas de jour sans polémiques et excommunications. Nathan Chtcharansky, ministre des Affaires de Jérusalem et de la diaspora, a dénoncé « cette même bande de blazers d'Oslo » et « l'abandon du mont du Temple ».
 
 Mais c'est sans doute parce que ce pacte a été très loin dans les détails d'un accord final qu'il inquiète à ce point. Et qu'il a, peut-être aussi, des chances de laisser sa marque. Au demeurant, ses promoteurs laissent aux gouvernements le soin de l'adopter ou non (lire page 6). Pour son artisan principal, Yossi Beïlin, c'est « Dieu qui se niche dans les détails, et non le diable », selon le mot d'un analyste. D'où cet accord pointilleux, sous un appareil juridique presque fastidieux et, surtout, la méticuleuse précision des cartes, dont le tracé, « à la maison près », a été pour beaucoup dans les coûts assumés par le tuteur helvétique (lire page 6). Car, tout comme l'Israélien Ami Ayalon et le Palestinien Sari Nusseibeh, avec leur « Appel au peuple » pour un accord définitif (Libération du 8 septembre), les « blazers d'Oslo » ont voulu offrir une véritable perspective politique aux Palestiniens, plutôt que de s'en tenir aux habituels « accords intérimaires » et autres « étapes » qui ont jalonné la déjà longue histoire des négociations entre Israéliens et Palestiniens.
 
 Cible. Dans ce déballage, celui qui concentre toutes les charges est Yossi Beïlin, 55 ans, avec sa tête de premier de la classe, son inlassable quête d'un accord avec les Palestiniens. Et son manque absolu de charisme et d'aura militaire. Sa longue expérience de négociateur, de député et de ministre n'impressionne pas ses adversaires, pas plus, d'ailleurs, que la qualité de son pendant palestinien, Yasser Abed Rabbo, ancien ministre de l'Information de l'Autorité, qui a l'oreille de Yasser Arafat.
 
 Marais. Pourtant, l'une des meilleures preuves que ce pacte peut faire « bouger quelque chose dans le marais politique israélien », selon un éditorialiste de Haaretz, c'est son adoption par Shimon Peres, chef d'un parti travailliste en panne d'idées. Après avoir renâclé, ce dernier l'a défendu devant Ariel Sharon à l'ouverture de la session d'hiver du Parlement. Quant au Premier ministre, il semble, ces derniers temps, redouter, sinon une déroute, du moins un fléchissement du Likoud aux élections municipales de la semaine prochaine. Sur quoi se greffe un mécontentement général dû à la crise économique : une grève généralisée est prévue le 3 novembre, au cas où la centrale syndicale Histadrout et le ministre de l'Economie, Benyamin Nétanyahou, ne parviendraient pas à régler un conflit interminable. Dans le même temps, le récent appel d'offres pour la construction de 153 unités de logement dans la colonie de Karnei Shomron (près de Naplouse) et de 180 à Pisgat Zeev (banlieue de Jérusalem, située en territoire palestinien, mais pouvant être rattachée à Israël, selon ce pacte de Genève) bat en brèche la « feuille de route » que le gouvernement regarde comme le seul document ayant force de loi pour des négociations de paix.
 
 Certes, tous les signataires de l'accord de Genève ont pris soin de signaler à Micheline Calmy-Rey, ministre des Affaires étrangères helvétique, sous le sceau de laquelle ce document sera déposé, qu'ils n'ont « aucune autorité officielle » et que ce n'est qu'une « déclaration d'intention ». Mais nul n'est dupe : quelque chose a vraiment « bougé » dans le tête-à-tête sanglant entre Israéliens et Palestiniens.
 
 Il faudra attendre encore combien de temps pour qu'il y ait la paix là bas???  :(
 
 Edit: sous-cat


---------------
http://www.surfeurdor.com/promo/?ref=dbland
wait and see
boogie
Membre impliqué (de 20 000 à 29 999 messages postés)
  1. Posté le 26/10/2003 à 22:39:41  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Jamais  :(

(Publicité)
dbland
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 27/10/2003 à 09:34:09  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Boogie a écrit :

Jamais  :(  
 



 
 Sauf si il y a de la volonté politique de la part des deux partis qui veulent faire la paix.


---------------
http://www.surfeurdor.com/promo/?ref=dbland
nathoupi
  1. Posté le 27/10/2003 à 10:17:27  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
la paix? quel mot etrange de nos jours chacun l entend a sa maniere...croire que la <<paix>> au proche orient depend uniquement d un partage des terres cela me semble utopique, c est remettre en question une histoire plus que significative du passe des juifs au proche orient et ds les pays arabes en general, c est remettre en question aussi un passe plus recent :1948 ,creation de l etat d Israel puis  1ere guerre par les 4 voisins arabes de ce petit etat fragile, puis seconde guerre en 1968....depuis le debut il ne sagit pas d un partage de terre mais bien de l acceptation de l existence d un peuple ..en l occurence le peuple juif...ne nous trompons pas pendant le gouvernement barak un plan de partage est presente a arafat sous la gouverne de clinton plan largement en faveur des palestinniens...arafat refuse ...il ne veut pas presque tout il veut tout!!!alors la paix  sois disant basee sur un partage equitable des terres cela  me fait tristement sourire...puis ce mensonge collectif universel l antisemistisme  moderne dissimule sous un antisionisme , les israeliens agresseurs , les palestinniens victimes...venez donc prendre le bus a jerusalem ou manger une pizza ds un restaurant ou tt simplement prendre votre voiture pour aller travailler venez juste vous rendre compte PAR VOUS MEMES avant de speculer de vous laisser desinformer, venez voir qui est l agresseur perpetuel et qui est la victime , venez voir ce que l on enseigne ds les ecoles palestinniennes aux enfants , venez voir ce que l on enseigne ds les ecoles israeliennes venez donc juger d un probleme tres perplexe par vous meme et vous verrez si la paix a un jour l espoir d exister au proche orient ....  
 
 
 
 
 
 
 

dbland a écrit :

Les durs rejettent le plan proposé par des Palestiniens et des personnalités israéliennes de gauche, sous l'égide de la Suisse.


 Pourquoi tant d'honneur pour tant d'indignité ? L'on peut résumer à ces quelques mots les réactions suscitées par les quelque 50 pages du pacte de Genève, un projet d'accord de paix conclu il y a une dizaine de jours entre des personnalités israéliennes, dont l'ancien ministre de la Justice Yossi Beïlin, et palestiniennes (Libération du 14 octobre). En effet, si cet accord n'est qu'un « leurre », comme le qualifient ses détracteurs, pourquoi a-t-il provoqué de tels flots d'encre, sinon de haine ? « Ces accords sont plus dangereux que ceux d'Oslo », a tonné le Premier ministre israélien, Ariel Sharon. « Les criminels d'Oslo remettent ça », grondent les opposants à cette initiative de paix.
 
 « Illégitimes ». Pour l'heure, l'opinion publique israélienne se montre réticente, à en croire un sondage du quotidien Yédiot, au lendemain de la publication des grandes lignes du texte (lire ci-après) : 59 % contre, 39 % pour. Réticence qui se comprend mieux à la lecture des réponses à propos des contacts pris par les « négociateurs » israéliens avec les Palestiniens, « sans autorisation gouvernementale » : 69 % les jugent « illégitimes » contre 26 %. C'est le reproche principal adressé tant par le président israélien, Moché Katsav, que par les ministres. Shaul Yahalom, député influent du Parti national religieux, a été jusqu'à invoquer les foudres de la loi, sous le chef de « trahison en temps de guerre », et à suggérer la peine prévue, « la peine de mort »... Le Procureur général de l'Etat, Elyakim Rubinstein, a refusé sa plainte et renvoyé sagement le tout au « débat politique ». Vendredi encore, la Haute Cour de justice a débouté deux plaintes contre les initiateurs des accords de Genève.
 
 Depuis la révélation de ce plan, il n'est pas de jour sans polémiques et excommunications. Nathan Chtcharansky, ministre des Affaires de Jérusalem et de la diaspora, a dénoncé « cette même bande de blazers d'Oslo » et « l'abandon du mont du Temple ».
 
 Mais c'est sans doute parce que ce pacte a été très loin dans les détails d'un accord final qu'il inquiète à ce point. Et qu'il a, peut-être aussi, des chances de laisser sa marque. Au demeurant, ses promoteurs laissent aux gouvernements le soin de l'adopter ou non (lire page 6). Pour son artisan principal, Yossi Beïlin, c'est « Dieu qui se niche dans les détails, et non le diable », selon le mot d'un analyste. D'où cet accord pointilleux, sous un appareil juridique presque fastidieux et, surtout, la méticuleuse précision des cartes, dont le tracé, « à la maison près », a été pour beaucoup dans les coûts assumés par le tuteur helvétique (lire page 6). Car, tout comme l'Israélien Ami Ayalon et le Palestinien Sari Nusseibeh, avec leur « Appel au peuple » pour un accord définitif (Libération du 8 septembre), les « blazers d'Oslo » ont voulu offrir une véritable perspective politique aux Palestiniens, plutôt que de s'en tenir aux habituels « accords intérimaires » et autres « étapes » qui ont jalonné la déjà longue histoire des négociations entre Israéliens et Palestiniens.
 
 Cible. Dans ce déballage, celui qui concentre toutes les charges est Yossi Beïlin, 55 ans, avec sa tête de premier de la classe, son inlassable quête d'un accord avec les Palestiniens. Et son manque absolu de charisme et d'aura militaire. Sa longue expérience de négociateur, de député et de ministre n'impressionne pas ses adversaires, pas plus, d'ailleurs, que la qualité de son pendant palestinien, Yasser Abed Rabbo, ancien ministre de l'Information de l'Autorité, qui a l'oreille de Yasser Arafat.
 
 Marais. Pourtant, l'une des meilleures preuves que ce pacte peut faire « bouger quelque chose dans le marais politique israélien », selon un éditorialiste de Haaretz, c'est son adoption par Shimon Peres, chef d'un parti travailliste en panne d'idées. Après avoir renâclé, ce dernier l'a défendu devant Ariel Sharon à l'ouverture de la session d'hiver du Parlement. Quant au Premier ministre, il semble, ces derniers temps, redouter, sinon une déroute, du moins un fléchissement du Likoud aux élections municipales de la semaine prochaine. Sur quoi se greffe un mécontentement général dû à la crise économique : une grève généralisée est prévue le 3 novembre, au cas où la centrale syndicale Histadrout et le ministre de l'Economie, Benyamin Nétanyahou, ne parviendraient pas à régler un conflit interminable. Dans le même temps, le récent appel d'offres pour la construction de 153 unités de logement dans la colonie de Karnei Shomron (près de Naplouse) et de 180 à Pisgat Zeev (banlieue de Jérusalem, située en territoire palestinien, mais pouvant être rattachée à Israël, selon ce pacte de Genève) bat en brèche la « feuille de route » que le gouvernement regarde comme le seul document ayant force de loi pour des négociations de paix.
 
 Certes, tous les signataires de l'accord de Genève ont pris soin de signaler à Micheline Calmy-Rey, ministre des Affaires étrangères helvétique, sous le sceau de laquelle ce document sera déposé, qu'ils n'ont « aucune autorité officielle » et que ce n'est qu'une « déclaration d'intention ». Mais nul n'est dupe : quelque chose a vraiment « bougé » dans le tête-à-tête sanglant entre Israéliens et Palestiniens.
 
 Il faudra attendre encore combien de temps pour qu'il y ait la paix là bas???  :(
 
 Edit: sous-cat
 



---------------
nathalie
wait and see
boogie
Membre impliqué (de 20 000 à 29 999 messages postés)
  1. Posté le 27/10/2003 à 22:22:04  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

dbland a écrit :

 
 
 Sauf si il y a de la volonté politique de la part des deux partis qui veulent faire la paix.
 



 
 Le probleme insoluble c'est le "si"...
 

(Publicité)
dbland
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 28/10/2003 à 07:56:59  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

nathoupi a écrit :

la paix? quel mot etrange de nos jours chacun l entend a sa maniere...croire que la <<paix>> au proche orient depend uniquement d un partage des terres cela me semble utopique, c est remettre en question une histoire plus que significative du passe des juifs au proche orient et ds les pays arabes en general, c est remettre en question aussi un passe plus recent :1948 ,creation de l etat d Israel puis  1ere guerre par les 4 voisins arabes de ce petit etat fragile, puis seconde guerre en 1968....depuis le debut il ne sagit pas d un partage de terre mais bien de l acceptation de l existence d un peuple ..en l occurence le peuple juif...ne nous trompons pas pendant le gouvernement barak un plan de partage est presente a arafat sous la gouverne de clinton plan largement en faveur des palestinniens...arafat refuse ...il ne veut pas presque tout il veut tout!!!alors la paix  sois disant basee sur un partage equitable des terres cela  me fait tristement sourire...puis ce mensonge collectif universel l antisemistisme  moderne dissimule sous un antisionisme , les israeliens agresseurs , les palestinniens victimes...venez donc prendre le bus a jerusalem ou manger une pizza ds un restaurant ou tt simplement prendre votre voiture pour aller travailler venez juste vous rendre compte PAR VOUS MEMES avant de speculer de vous laisser desinformer, venez voir qui est l agresseur perpetuel et qui est la victime , venez voir ce que l on enseigne ds les ecoles palestinniennes aux enfants , venez voir ce que l on enseigne ds les ecoles israeliennes venez donc juger d un probleme tres perplexe par vous meme et vous verrez si la paix a un jour l espoir d exister au proche orient ....  
 



 
 J'espère tout de même que pour le monde arabe la paix est possible sinon ça serait très triste.  :cry:


---------------
http://www.surfeurdor.com/promo/?ref=dbland
popo
Assidu (de 10 000 à 19 999 messages postés)
  1. Posté le 01/11/2003 à 19:03:06  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Dans un reportage sur arte l'autre jour,c'était bien expliqué.
 Moshé Dayan disait:
 On aura jamais la paix parcequ'on a pris la terre des arabes.

wait and see
boogie
Membre impliqué (de 20 000 à 29 999 messages postés)
  1. Posté le 02/11/2003 à 12:02:20  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

popo a écrit :

Dans un reportage sur arte l'autre jour,c'était bien expliqué.
 Moshé Dayan disait:
 On aura jamais la paix parcequ'on a pris la terre des arabes.
 



 
 +1

(Publicité)
dbland
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 02/11/2003 à 15:21:19  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

popo a écrit :

Dans un reportage sur arte l'autre jour,c'était bien expliqué.
 Moshé Dayan disait:
 On aura jamais la paix parcequ'on a pris la terre des arabes.
 



 
 c'est triste à dire mais je crois que tu as raison


---------------
http://www.surfeurdor.com/promo/?ref=dbland
dbland
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 11/11/2003 à 21:43:05  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Il y a un superbe documentaire sur la 5 qui montre qu'Ariel Sharon est sanguinaire.


---------------
http://www.surfeurdor.com/promo/?ref=dbland
tommyf42
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 11/11/2003 à 21:44:19  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

dbland a écrit :

Il y a un superbe documentaire sur la 5 qui montre qu'Ariel Sharon est sanguinaire.



 
 pas besoin de le regarder pour le comprendre

(Publicité)
dbland
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 11/11/2003 à 21:53:16  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

tommyf42 a écrit :

 
 
 pas besoin de le regarder pour le comprendre
 



 
 Je sais mais je voulais savoir ce qu'il a fait contre le processus de paix


---------------
http://www.surfeurdor.com/promo/?ref=dbland
tommyf42
Débutant confirmé (de 1 000 à 4 999 messages postés)
  1. Posté le 11/11/2003 à 22:03:06  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

dbland a écrit :

 
 
 Je sais mais je voulais savoir ce qu'il a fait contre le processus de paix



 
 tant que ce ****** sera au pouvoir y'aura aucune paix la-bas

dbland
Habitué (de 5 000 à 9 999 messages postés)
  1. Posté le 11/11/2003 à 22:06:46  
  1. answer
  1. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

tommyf42 a écrit :

 
 
 tant que ce ****** sera au pouvoir y'aura aucune paix la-bas
 
 



 
 même quand il etait pas au pouvoir il empêchait la paix. En fait il faut appeler ben laden pour faire un attentat contre sharon.


---------------
http://www.surfeurdor.com/promo/?ref=dbland
(Publicité)
 Page :
1

Aller à :